1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© ULA
10/12/2018 14:39 | Par Pierre-François Mouriaux

Lancement avorté pour le Delta 4 Heavy d’ULA

Le lanceur américain devait placer une charge utile militaire dans la nuit du 8 au 9 décembre. Mais le compte à rebours a été automatiquement interrompu, 7,5 secondes avant le décollage.

Pour sa seconde mission de l’année, le puissant Delta 4 Heavy d’United Launch Alliance devait placer sur orbite basse le satellite classifié NROL 71, pour le compte du NRO (National Reconnaissance Office), l’administration chargée des satellites espions au sein du Département de la défense américaine.

Selon les spécialistes, NROL 71 serait un satellite de reconnaissance électro-optique Key Hole 11, d’une masse de 13,5 à 17 tonnes au décollage.

Le lancement, depuis la base militaire de Vandenberg en Californie, était prévu pour le 9 décembre à 4h15 UTC. Mais, seulement 7,5 secondes avant le H0, le compte à rebours s’est arrêté de manière automatique, alors les excédents d’hydrogène commençaient à être brûlés à proximité des moteurs Aerojet Rocketdyne RS-68A du lanceur, juste avant leur allumage.

La veille, le lancement avait déjà été repoussé après un souci de communication entre le lanceur et le centre de contrôle.

 

Report probable de quelques jours.

On ne sait pas encore quelle anomalie est à l’origine du lancement avorté, ni quand une nouvelle tentative de décollage pourra avoir lieu. ULA pour sa part a simplement indiqué : « L’équipe examine actuellement toutes les données et va déterminer la voie à suivre. Une nouvelle date de lancement sera communiquée lorsqu'elle sera disponible », a déclaré ULA.

En 2010, un lancement avorté s’était déjà produit sur un lanceur Delta 4 d’ULA, entraînant simplement un retard de trois jours.

Delta 4 Heavy Lancement avorté ULA Vandenberg eVTOL Safran Uber

Répondre à () :

| Connexion | Inscription