0
Défense
L'Afghanistan reçoit son quatrième C-130
L'Afghanistan reçoit son quatrième C-130
© Lockheed Martin

| BOQUET Justine 314 mots

L'Afghanistan reçoit son quatrième C-130

Le 20 juin, à l'occasion d'une cérémonie à l'aéroport international d'Hamid Karzai à Kaboul, l'Afghane Air Force (AAF) a reçu son quatrième et dernier avion de transport C-130 Hercules. Ces avions livrés à l'Afghanistan seront utilisés par les forces de sécurité pour des missions de transport de troupes et de transport de fret.

Cette livraison était la dernière. Les premières avaient commencé courant 2013. Les C-130 de Lockheed Martin doivent venir renforcer et moderniser la capacité aérienne de l'AAF. Ainsi comme le déclare le Capitaine Muhammad Azimy  : «  Nous avons besoin de soutenir plus de troupes, les déplacer aussi vite que possible d'un point à un autre, les amener au combat plus rapidement. Déplacés des commandos du nord au sud en hélicoptère prendrait des jours, mais en C-130 cela prendra seulement quelques heures  ».

Au regard de la complexité des C-130 et de leur taille, l'OTAN estime que 3 années seront nécessaires pour former les pilotes et les équipages afghans. Ils devraient donc pouvoir être complètement autonomes d'ici 2018 / 2019.

La modernisation des capacités aériennes de l'AAF est une stratégie initiée par Washington, cependant elle a connu quelques modifications. Au départ les Antonov An-32, qui étaient entrés en service en Afghanistan durant l'ère soviétique, devaient être remplacés par des G222 / C-27 A rénovés d'Alenia Aermacchi. Toutefois, suite à des désaccords entre le Department of Defense américain et le constructeur italien concernant les turbopropulseurs bimoteurs, cette idée a été abandonnée. Pour les Etats-Unis, les G222 / C-27 A n'étaient pas adaptés aux missions de l'AAF, et plus particulièrement aux conditions «  hot and high  » dans lesquelles elles sont réalisées. Pour Alenia, le problème provenait de l'Afghanistan qui ne possédait pas les structures nécessaires et des pilotes et mécaniciens suffisamment formés. Le constructeur italien avait alors abandonné le projet après avoir livré 16 appareils. 600 millions de dollars avaient déjà été dépensés.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription