0
Espace
La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #76 : Nosy Iranja ou l’île aux tortues
La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #76 : Nosy Iranja ou l’île aux tortues
© Twitter/@Thom_astro - ESA/NASA

| Gilles Dawidowicz

La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #76 : Nosy Iranja ou l’île aux tortues

Tout au long de la mission Proxima, Thomas Pesquet a réalisé de splendides clichés de la Terre, qu’il a diffusés sur les réseaux sociaux. Ici, l’île Nosy Iranja, au large de Madagascar.

Le 5 mai 2017, Thomas Pesquet a posté cette vue de l’île Nosy Iranja au large de Madagascar, avec le commentaire suivant : « Deux minuscules îlots reliés par un banc de sable d’une pureté incroyable qu'on emprunte à pied : au large de Madagascar, Nosy Iranja abrite une des plus belles plages du monde ! ».

L’image a été prise depuis l’ISS le 7 janvier dernier, à l’aide d’un Nikon D4 équipé d’un téléobjectif à 1 150 mm de focale. Le Nord est un peu après 6 heures. Nous sommes au coeur de l’océan Indien dans le canal du Mozambique, au-dessus de l’île paradisiaque Nosy Iranja. Elle est située à quelques kilomètres au nord-ouest de Madagascar, au large de la péninsule d'Ampasindava, à environ une heure en bateau de la célèbre Nosy Be. Un autre goût du paradis.

Nosy Iranja est en réalité formée de deux îles, la plus grande au nord se nomme Nosy Iranja Be (aussi appelée “grande île”) et la plus petite au sud se nomme Nosy Iranja Kely. Nosy Iranja Be fait environ 200 hectares et abrite un village de pêcheurs, quelques lodges et des paillotes traditionnelles sur pilotis construites avec des palétuviers et du ravinala (l'emblème de Madagascar), le tout installé à l'ombre des filaos.

Quant à Nosy Iranja Kely, elle est envahie par une végétation luxuriante composée de fougères et d'espèces endémiques. Elle fait environ 13 hectares.

En fait, Nosy Iranja fait partie d’un vaste archipel composé de petites îles (Nosy Komba, Nosy Fanihy, Nosy Sakatia, Nosy Tanikely) et d’autres petits archipels comme ceux des Mitsio et des Radama, mais surtout de Nosy Be la plus grande île.

Mais revenons au cliché de Thomas Pesquet. Les deux îles sont reliées par un banc de sable blanc de 2 km de long et d’environ 100 m de large, qui émerge seulement à marée basse. De chaque côté l’eau est transparente, d’une pureté exceptionnelle et laisse percevoir les fonds sous-marins aux mille palettes de couleurs. Les plages de Nosy Iranja sont un important site de reproduction pour la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), d’où le surnom donné à ce petit bout de terre. Mais on trouve également dans les eaux locales d’un vert céladon, de nombreux cétacés et dauphins, des requins, des raies manta, des sardines, des maquereaux, des poissons perroquets, des mérous géants, des thons, des barracudas, des espadons et des carangues. Ici, la température de l’eau varie entre 27 et 29 °C : le rêve incarné pour les plongeurs…

Outre le caractère sauvage et particulièrement spectaculaire de cette géomorphologie, l'île possède également un phare conçu par Gustave Eiffel et construit en 1909 durant la période coloniale.

Retrouvez l’image sur Google Maps !

 

Gilles Dawidowicz est géographe, président de la commission de Planétologie de la Société astronomique de France.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription