2
Aviation Civile
La desserte tout affaires Londres-New York plombée par le Brexit
La desserte tout affaires Londres-New York plombée par le Brexit
© Cosmao

| HEGUY Jean-Baptiste

La desserte tout affaires Londres-New York plombée par le Brexit

British Airways a décidé de réduire la voilure et La Compagnie va carrément suspendre sa ligne.

Sale temps pour les transatlantiques tout affaires. A partir du mois d'octobre, British Airways va suspendre une de ses deux dessertes quotidiennes (le vol de l'après midi) entre Londres City Airport et New York JFK. Les vols sont opérés en A318 aménagés comme des "business jets", avec 36 sièges-lits.

Parallèlement, la Compagnie, qui opère une ligne tout affaires entre Londres-Luton et New York/Newark suspendra sa desserte à compter du 25 septembre. "Malgré le retour positif de ses clients britanniques et américains sur Londres-New York et des performances actuelles très encourageantes - un coefficient de remplissage moyen de plus de 77% depuis 3 mois - la position de la Compagnie reste encore fragile sur cet axe. Le manque de visibilité à long terme consécutif au "Brexit" impacte l'ensemble du secteur aérien et plusieurs acteurs majeurs présents en Grande-Bretagne ont d'ailleurs annoncé des baisses significatives de capacités pour les mois à venir", a annoncé la Compagnie dans un communiqué. 

La Compagnie a annoncé parallèlement un renforcement de la ligne historique au départ de Paris CDG à partir d'octobre, et précise que les clients affectés par la suspension de la ligne de Londres pourront, soit se faire rembourser, soit utiliser les billets réservés entre Paris et New York sans supplément. 

Répondre à () :


Captcha
Roland.Fons | 06/09/2016 09:13

De l'intox pur et simple , rien n'a changé au Royaume Uni et le Brexit , inquiète davantage les Français que mes amis Britanniques. La livre sterling remonte face a l'Euro , et le chômage n'augmente pas , les Anglais voyageront toujours et n'en déplaise a nos hommes politiques , les banques, assurances et autres sociétés ne vont pas quitter la City pour Paris. Les Anglais vont pouvoir faire du commerce comme ils aiment sans les contraintes Européennes avec leur cortège de règles et de lois , ils ont gardé leur monnaie et leur langue est un véhicule universel, non mes amis , vous ne me ferez pas croire que sortir de l'Europe c'est l'apocalypse qui va nous tomber dessus et que rester dans ce panier a crabe a résolu nos problèmes de chômage , d'immigration et de pouvoir d'achat. Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles, cela ne marche pas avec des gens qui sont bien informés , en prise avec l'économie réelle, qui vont fréquemment outre Manche et qui ont des liens familiaux et professionnels sur place

François.Domerc | 07/09/2016 00:54

Abonne toi vite à Alternatives Economiques. L' UE ultralibérale d'inspiration thatchérienne renforce partout sur le continent les extrémistes marrons et la misère. Les pauvres au Royaume Uni en savent quelque chose avec Londres cette ville hors de prix pour les Anglais de base qui ont protesté avec le Brexit. Lis " Et les faibles subissent ce qu'ils doivent ? "de Yanis Varoufakis aux" liens qui libèrent ". La doxa néolibérale plonge notre belle Europe dans la misère au profit des actionnaires voraces et des évadés fiscaux qui ne paient pas l'impôt dans leur pays. Je te rappelle que l'impôt c'est redistribuer et éviter que la société ne devienne nazillonne. L'impôt c'est la base de la Démocratie ne l'oublie pas.

| | Connexion | Inscription