0
Aviation Civile
La Chine présente le C919 au monde © Comac

| Léo Barnier

La Chine présente le C919 au monde

Et si c'était la fin d'un monde bipolaire  ? La fin d'un monde où deux grandes puissances se partagent la planète  ? Et si ce monde laissait place à un nouvel équilibre où la domination des deux géants actuels seraient remise en cause par des acteurs émergents  ? Il ne s'agit pas d'un remake de la fin de la guerre froide – d'autant que ni Airbus, ni Boeing ne s'est écroulé – mais de ce que pourrait provoquer l'arrivée sur le marché du C919. Le premier avion commercial moyen-courrier, conçu et produit en Chine, vient en effet de faire sa sortie d'usine le 2 novembre.

La cérémonie s'est déroulée sur la ligne d'assemblage final de la Comac (Commercial Aircraft Corporation of China), à Pudong près de Shanghai. Un parterre d'officiels était présent pour l'occasion dont Ma Kai, vice-premier ministre de la République populaire de Chine, ainsi que des dirigeants des partenaires occidentaux du programme  : CFM International, Safran, Liebherr...

Après sept ans de développement, le C919 est désormais prêt à s'attaquer à la phase des tests au sol. Cette période sera cruciale pour la mise au point de l'appareil, en vue des essais en vol à venir. Les équipes de la Comac devront ainsi assurer la bonne intégration et le fonctionnement de l'avionique, des commandes de vol, des systèmes hydrauliques et électriques... Le premier vol est prévu en 2016.

Pour renforcer ses connaissances, la Comac s'était déjà attaqué au segment régional avec l'ARJ21. Certifié par la Chine fin 2014, il n'est toujours pas certifié internationalement malgré une conception largement inspirée du MD-80. Le chemin risque donc d'être encore long pour le C919 avant d'être au point.

Si la Comac tient tout de même ses délais, l'avion pourrait entrer en service en 2018. Au vu de la puissance commerciale et industrielle chinoise, il serait le premier avion à pouvoir remettre en cause le duopole Airbus-Boeing sur le segment des appareils de plus de 150 places. Bien plus en tout cas que n'arrive à le faire le CSeries du canadien Bombardier pour le moment.

Le C919 possède pour l'instant 517 commandes fermes auprès de 21 compagnies aériennes et sociétés de leasing chinoises, mais aussi étrangères. Beaucoup d'autres clients potentiels suivront avec attention les prochaines phases du programme, afin de s'assurer de la fiabilité et de la sécurité de l'appareil avant de s'engager.

L'avion pourra transporter 158 personnes en version biclasse et jusqu'à 174 passagers en configuration haute-densité. Son autonomie de base sera de 4 075 km, mais la Comac prévoit une version à rayon d'action allongé à 5 555 km.

Comac a réalisé les essais statiques de pressurisation cabine sur son C919.
Comac a réalisé les essais statiques de pressurisation cabine sur son C919. © Comac
Sortie d'usine du C919
Sortie d'usine du C919 © Comac
Sortie d'usine du C919
Sortie d'usine du C919 © Comac
Le Comac C919 a effectué son second vol le 28 septembre, cinq mois après son vol inaugural.
Le Comac C919 a effectué son second vol le 28 septembre, cinq mois après son vol inaugural. © Comac

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription