0
Espace
Journée grise pour l'espace américain © SpaceX

| Pierre-François Mouriaux

Journée grise pour l'espace américain

La journée du 26 mai devait débuter par le gonflement du module BEAM amarré à l'ISS et se clôturer par un lancement du Falcon 9 de Space X, doublé d'une nouvelle tentative de récupération de son premier étage.

Débuté un peu avant midi (heure de Paris), le gonflage du module BEAM de Bigelow Aerospace amarré au Node 3 de la Station spatiale internationale a été interrompu au bout de 2h30, la Nasa considérant que la pression à bord dépassait les limites de sécurité acceptables pour l'équipage, et son déploiement s'avérant difficile à vérifier visuellement dans la nuit orbitale. L'astronaute Jeff Williams a ainsi laissé les équipes au sol chercher l'origine du problème, et un point presse sera organisé ce vendredi à 18h. Pour le moment, aucune date de reprise des opérations n'a été annoncée.

 

Sur la base de Cape Canaveral, ce sont des "petits pépins" sur le moteur Merlin de l'étage supérieur du lanceur Falcon 9 de SpaceX, constatés au moment du remplissage des ergols, qui ont provoqué un report de chronologie, d'abord de deux heures, puis d'une journée. La prochaine fenêtre de lancement est donc prévue pour ce vendredi soir à 23h40 (heure de Paris). L'objectif est de placer sur orbite géostationnaire le satellite de télécommunications thaïlandais Thaicom 8 (3,1 tonnes), mais aussi d'effectuer une nouvelle récupération du premier étage du lanceur sur la barge Of Course I Still Love You, positionnée au large des côtes de Floride.

 

ISS BeAM NASA Bigelow Aerospace SpaceX Falcon 9

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription