0
Défense
Hélicoptères : l’irrésistible croissance des vols de substitution
Hélicoptères : l’irrésistible croissance des vols de substitution
© C.Cosmao

| Frédéric Lert

Hélicoptères : l’irrésistible croissance des vols de substitution

Pour faire face aux coûts élevés de mise en œuvre des appareils modernes, l’Alat et l’aéronautique navale ont fait le choix de développer les « vols de substitution ». Les entraînements simples ou les vols de remises à niveau sont ainsi réalisés à moindre coût sur des appareils relativement bon marchés. L’EC120 Calliopé en service au sein de l’EALAT de Dax et mis en œuvre par la société Helidax est un appareil idéalement taillé, avec un coût à l’heure de vol estimé à 1100 euros.

Les premiers vols de substitution ont eu lieu à l’été 2013 avec un millier d’heure au bénéfice des deux régiments de Pau, les 5ème RHC et 4ème RHFS, et des flottilles de la marine. Ce volume d’heure a été doublé l’an dernier et l’utilisation des Calliopé s’est généralisée auprès de l’ensemble des régiments de l’Alat.

Cette année, pas moins de 3000 heures seront réservées aux vols de substitution au profit de l’Alat, plus 500 heures pour l’aéronautique navale. Le plafond sera atteint en 2016 avec 3500 pour l’Alat et 500 heures pour la marine. Ces heures de vol sont effectuées au départ de Dax ou directement dans les unités, ce qui n’est pas sans créer un certain défi logistique pour Helidax : en septembre et octobre prochain, en plus de ses opérations courantes sur la base école général Navelet de Dax, l’opérateur devra armer pas moins de quatre  détachements simultanés à Lanvéoc, Pau, Etain et au centre de vol en montagne de Saillagouse.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription