1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Aviation Civile

0
Couverture
© Corsair
19/03/2019 23:07 | Par HEGUY Jean-Baptiste

Grâce à Intro Aviation, Corsair va doubler sa flotte d'ici quatre ans

Le nouvel actionnaire majoritaire de Corsair a pour objectif d’atteindre une flotte monotype de 13 avions en 2023. Une première commande de trois Airbus A330neo a été passée le 15 mars. Chaque départ d’un Boeing 747-400 sera suivi de l’arrivée de deux A330.

« C’est un grand jour pour Corsair, et pour nous ». C’est de cette manière que Peter Oncken, directeur général d’Intro Aviation, a salué l’officialisation devant la presse du rachat de la compagnie française le 19 mars. La firme allemande spécialisée dans l’investissement dans le secteur aérien, Intro Aviation, basée à Reichenschwand dans la banlieue de Nuremberg, devient donc l’actionnaire majoritaire de Corsair à hauteur de 53%. Le nouveau montage se fait via une holding basée en Irlande, Diamondale, actionnaire à 100% de Corsair, mais « rien ne change pour Corsair qui continue à payer des impôts en France et pour les salariés qui conservent leurs contrats et leurs acquis », précise Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair. TUI garde une part de capital de 27%, le reste (20%) étant détenu par les salariés. « Cette part d’actionnariat réservée aux salariés est très importante dans la mesure où Intro Aviation a souhaiter les impliquer fortement dans la restructuration et le développement de la compagnie. Un représentant des salariés sera d’ailleurs membre du conseil d’administration », explique Pascal de Izaguirre. « Je tiens à rappeler que le processus de rachat a mis six mois. Et qu’il a fallu faire partage, convaincre les salariés dont la confiance a été symbolisée par l’avis favorable du comité d’entreprise pour le projet de développement impulsé par Intro Aviation », poursuit-il. A noter aussi qu’Intro Aviation, qui s’est fait connaître par la reprise et la restructuration de plusieurs compagnies (DBA, LTU Airlines, Intersky, CityJet, VLM Airlines etc…), a apporté des garanties aux salariés de ne pas procéder à des réductions d’effectifs, de ne pas toucher aux accords collectifs ou de procéder à des transferts de personnels pendant au moins 24 mois.

Rationalisation de flotte

« L’arrivée d’Intro Aviation nous permet surtout d’aller de l’avant et d’avoir de nouvelles perspectives de développement. Avant le changement d’actionnariat nous n’avions que 2% de notre chiffre d’affaires réalisé avec TUI, et considéré comme un actif qui n’était plus stratégique. Avec Intro Aviation, Corsair a trouvé un spécialiste de l’aérien qui nous redonne de l’agilité pour nous développer », explique Pascal de Izaguirre. « Nous avions déjà approché Corsair il y a quelques années, et il nous avait semblé impensable qu’une compagnie de cette taille puisse se développer en ayant deux types d’avion, c’est très coûteux et cela empêche de développer des synergies », précise Peter Oncken, directeur général d’Intro Aviation. La première grosse étape pour le nouvel actionnariat va donc être de rationaliser la flotte. « Corsair a acquis en pleine propriété les trois Boeing 747-400 pour le temps qu’ils restent encore en flotte. Nous n’aurons plus de loyers à payer et cela nous coûtera moins cher, d’autant plus qu’il y a des perspectives de revente derrière », précise Pascal de Izaguirre. Les trois gros porteurs devaient sortir le plus rapidement possible de la flotte. « Nous sommes sur un plan de développement de flotte avec un objectif de 13 appareils en 2023. A chaque sortie d’un Boeing 747-400, deux A330 arriveront en flotte. Pour amorcer le changement, nous avons signé le 15 mars dernier une commande de trois Airbus A330-900neo dont le premier exemplaire devrait arriver en septembre 2020 », ajoute le PDG de Corsair. Les trois avions seront loués auprès d’Avolon, basé à Dublin. Le calendrier d’accroissement de flotte sera donc le suivant : flotte inchangée jusqu’à la saison été 2020 qui verra l’arrivée des premiers A330neo (8 avions : 2 Boeing 747-200, 6 A330). Par la suite, l’évolution se fera comme suit : saison hiver 2020-21 (9 avions : 1 Boeing 747-200 et huit A330), saison été 2021 (10 A330), saison hiver 2021-22 (10 A330), saison été 2022 (11 A330), saison hiver 2022-23 (11 avions), saison été 2023 (13 avions). « Pour préparer cette très importante évolution, nous avons déjà annoncé dans la compagnie que nous étions en « fin de secteur » pour le Boeing 747-400. Nous avons donc donné la possibilité aux pilotes de partir ou de faire une requalification sur A330. Ces requalifications prenant du temps, nous devons les coordonner avec l’arrivée des nouveaux avions en flotte », précise Pascal de Izaguirre. Sur les 130 pilotes que la compagnie compte actuellement, la moitié environ est qualifiée sur Boeing. 15 pilotes atteints par la limite d’âge devraient quitter l’entreprise et le reste devrait effectuer la requalification Airbus.

 

Corsair Intro Aviation

Répondre à () :

| Connexion | Inscription