15
Défense
Finlande : Nouvelle proposition du consortium Eurofighter
Finlande : Nouvelle proposition du consortium Eurofighter

| Baptiste Guillou 476 mots

Finlande : Nouvelle proposition du consortium Eurofighter

L'Eurofighter joue désormais son va-tout en Finlande

L’Eurofighter en embuscade 

La Finlande cherche depuis plusieurs années au travers de son programme HX à remplacer ses Boeing F-18 C/D encore en service. Le budget de ce contrat est évalué à 12 milliards pour 64 appareils livrables entre 2025 et 2030. La « Ilmavoimat » a shortlisté plusieurs candidats : le F-18 block III et sa version de guerre électronique offensive EA-18G Growler, le F-35-F4, le JAS-39 Gripen E, l’Eurofighter Typhoon T3/T4 et le Rafale F4. Une des principales requêtes de l’état-major finnois est de disposer d’un avion fiable aux technologies éprouvées, mais aussi de pouvoir mener des opérations SEAD. Cette demande placerait de facto Boeing en position de favori. En octobre 2020 Helsinki a obtenu l'accord du Département d'Etat de bénéficier d'une vente en FMS de 50 F/A 18E, De 8 F/A 18F, et surtout de 14 EA-18G Growler de brouillage offensif. Soit 72 appareils au total et une facture qui s'élèverait avec tout l'armement à 14,7 G$. Mais le 31 mars 2020, le Royaume-Uni qui développe depuis une dizaine d’années un Typhoon aux capacités de guerre électronique améliorées, a proposé à la Finlande de rejoindre son programme. Dans le détail, Leonardo et BAE Systems proposent le développement conjoint du nouveau radar ECRS Mk2 AESA qui offre des possibilités d’attaque électronique. Un concept également proposé sur le radar du F-35, l'AN/APG-81.  

Proposition supplémentaire 

En plus de cette nouvelle proposition opérationnelle, le consortium vient de consolider son offre industrielle afin de convaincre Helsinki. Tout d'abord, la partie britannique propose également de produire localement les réacteurs EJ200 de l’Eurofighter. En effet, en cas de victoire de l’Eurofighter, la Finlande se verra offrir le statut de partenaire du programme comme le sont le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne. Ceci permettra donc que l’assemblage final et le contrôle (FACO) soient directement réalisés sur le territoire Finlandais. Dans un tel scénario, la Finlande pourrait se voir attribuer un rôle de leadership parmi les autres partenaires sur les questions de maintenance, de réparation et de révision pour les trente prochaines années.

Résultat fin 2021 

Avec cette nouvelle offre industrielle, le consortium Européen espère devancer les concurrents américains, qui disposent actuellement d'un support politique inégalé comme l'a démontré le coût unitaire des F-35 défiant toute concurrence proposés à la Suisse. Les résultats définitifs suite aux nouvelles offres remises le 30 avril 2021 sont attendus avant la fin de l’année 2021. Si les Finlandais portent beaucoup d'intérêt aux capacités SEAD de leurs futurs appareils, les critères de coûts d'acquisition et d'entretien restent décisifs. C'est sur ce point que les F-18 avaient emporté la mise, et sur le fil, au début des années 90 face au Mirage 2000. La presse locale découvrit toutefois par la suite que ces derniers n'étaient pas totalement équipés en avionique et en guerre électronique, ce qui entraina une modernisation et de nouveaux coûts associés10 ans plus tard.

Répondre à () :


Captcha
Loufi | 09/07/2021 15:42

Et aucune réaction de la France, comme d'habitude, de la mollesse encore et encore. Autant ne pas participer. S'ils demande des capacités que le rafale n'a pas, pk perdre son temps ? A qu'à d le développement de ces capacités ?? Pendant ce temps, Boeing avance.

Hannosset Étienne | 09/07/2021 18:58

De la mollesse de la part de la France ? Je ne crois pas. Le problème commercial de Dassault est que le Rafale est un avion franco-français et qui ni Dassault ni la France n’ont la capacité financière pour vendre un avion à perte ! Les USA ont cette capacité financière, 4 pays européens dont l’Allemagne (!) ont (mais pas trop) cette capacité. La France ne l’a pas. Money, money...

Loïc | 12/07/2021 10:56

Ne seriez-vous pas de mauvaise foi: "Contrairement au Rafale, le Typhoon n'est pas utilisable sur porte-avions et les Britanniques doivent cofinancer un second projet très couteux de 6,9 milliards d'euros pour acheter 50 Lockheed Martin F-35 Lightning II (coût unitaire 100 millions de livres) qui équiperont leur porte-avions de la classe Queen Elizabeth vers 2020. Les 216 Typhoon et F35 britanniques reviendront donc à 50,5 milliards d'euros à comparer aux 40,69 milliards d'euros pour les 286 Rafale français, soit 64 % de plus par avion et un retard de 7 ans sur le programme Rafale (Les capacités multi-rôles du Typhoon équivalentes au standard F3 du Rafale ne seront livrées qu'en 2018)." Parfois (souvent) on est mieux seul que mal accompagné!

Ronfly | 09/07/2021 21:12

En fait si il y a une réaction mais elle ne sera pas public. Le Rafale peut sans problème fournir la capacité SEAD avec un brouillage offensif avec le standard F4.2 qui leurs est proposé.

Hannosset Étienne | 10/07/2021 00:46

Et donc ? Money, money...

Loufi | 13/07/2021 05:29

C'est encore pire car quand on voit la propagande US, c'est affligeant que les commerciaux fr n'aient toujours pas compris le pouvoir de l'opinion publique et de la vente de rêve aux quidam plus habitués et lire Closer qu'air et cosmos. La discrétion et le politiquement correct ne marchent pas ! Il y a assez d'exemples pour le confirmer. Si vous voulez l'exemple le plus marquant, lisez l'histoire du F23 vs F22

gerfaut | 09/07/2021 21:29

Ce n'est pas parce que les Ricains et nos voisins baissent leur froc que l'on doit faire pareil et brader nos bijoux de famille.

Hannosset Étienne | 10/07/2021 00:43

Un bijou avec un vieux radar ?

Math | 10/07/2021 09:21

Les USA n’ont aucun élément tangible à mettre dans la balance en terme de performance, donc ils bradent, c’est logique. Pour l’eurofighter, ça ressemble de plus en plus à « on vous re fourgue le tout, à pas cher ». Sur le plan programmatique, on ne voit plus du tout qui fait quoi.

Ricordel Franck | 11/07/2021 08:23

1000 fois d'accord avec vous !

Titi | 10/07/2021 23:39

Le rafale a une chance en Finlande, avion mature, fiable éprouvé, évolutif alors qu'en Suisse , pays sans ennemi entouré de nations otan , il était surdimensionné. En réponse à Hosset étienne , non pas un vieux radar mais un radar amélioré et fiabilisé depuis une dizaine d'année, les concurrents peuvent ils en dire autant ? car à la guerre, un bug coûte la vie !

Gustamer | 22/07/2021 19:19

Ou làlà, un vieux truc bricolé, et vous êtes content ? Vous savez à la vitesse ou ça va, c'est objectivement un "vieux radar" ! Appelons un chat, un chat !

Ricordel Franck | 11/07/2021 08:21

Ah comme elle est belle cette Union Européenne. ... même pas un programme commun même dans la défense. .. c'est beau de voir autant de pays européens unis sans la France ! Le Général De GAULLE doit se retourner dans sa tombé ! Encore une fois et ce n'est pas nouveau, depuis avant même Napoléon la France est seule contre tous ! Vive l'Europe désunie ...

Loïc | 12/07/2021 10:58

En effet, il temps de quitter ce TITANIC fédéral et de reprendre notre liberté et nos attributs par la même occasion!

Damien | 08/09/2021 14:31

Je me demande si le fond du problème ici en Finlande (comme en Belgique, Italie, GB, Pays-Bas...) n'est pas d'ordre stratégique tout simplement, indépendamment de toute considération technique/financière de l'avion ? Concrètement, les US monnaient leur protection : le parapluie nucléaire américain contre l'achat de trucs volants made in USA... Un exemple pour abonder (comment expliquer l'humiliation des Belges qui pensaient avoir un "retour industriel") est l'Allemagne : le traité d'Aix la Chapelle a été un préalable au SCAF (les Allemands souhaitant probablement avoir l'assurance de disposer sur leur territoire constamment d'ogives, ils ont du négocier qu'en cas de retrait US, suite au non achat de F35, la France leur en disposerait). Les Italiens, Belges ont des bases US sur leur sol avec des ogives...

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription