0
Espace
Feu vert pour le rachat d'Arianespace par Airbus Safran Launchers © ESA/CNES/Arianespace – Photo Optique Video du CSG

| Pierre-François Mouriaux

Feu vert pour le rachat d'Arianespace par Airbus Safran Launchers

L'horizon s'éclaircit pour Ariane Safran Launchers : après la finalisation le 30 juin de la coentreprise créée entre Airbus Group et Safran, la Commission européenne a accepté ce 20 juillet qu'elle fasse prochainement l'acquisition d'Arianespace.

Le 26 février dernier, la Commission européenne avait ouvert une enquête approfondie sur le projet d’acquisition d’Arianespace par Airbus Safran Launchers, qui avait été notifié à Bruxelles le 8 janvier précédent (voir A&C n°2490). Placée sous l’autorité de Margherete Vestager, la Commissaire chargée de la politique de concurrence, l’enquête devait s'intéresser aux effets néfastes éventuels de cette opération. Sa décision devait être arrêtée sous 90 jours ouvrables, soit avant le 12 juillet.

L'accord a finalement été annoncé ce 20 juillet, à condition que des mesures soient prises pour empêcher le transfert d'informations sensibles entre les deux sociétés, chacune d'entre elle s'étant engagée à limiter la mobilité des employés entre l'une et l'autre.

L'industriel va donc pouvoir racheter les 34,68 % de participation que le Cnes détenaient, et désormais posséder 75% du capital du leader mondial des lancements de satellites commerciaux.

Sur son compte Twitter, Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, a salué l'importance de cette décision : « La DG concurrence vient de rendre une décision clef pour l'avenir des lanceurs européens. »

 

Arianespace Airbus Safran Launchers Commission européenne Rachat

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription