0
Industrie
Fabrice Brégier : "le cap des 1000 ventes en 2015 est atteignable"
Fabrice Brégier : "le cap des 1000 ventes en 2015 est atteignable"
© Airbus

| yann cochennec

Fabrice Brégier : "le cap des 1000 ventes en 2015 est atteignable"

Le cap symbolique des 1000 ventes d'avions en 2015 "est atteignable", estime le président d'Airbus, Fabrice Brégier. Une indication de tendance donnée lors d'une rencontre avec la presse lors du Dubai Airshow. Airbus a d'ores et déjà enregistré 910 ventes brutes sur les dix premiers mois de l'année 2015, ramenées à 850 ventes nettes après annulations.

Un chiffre au 31 octobre 2015 et qui est dépassé puisque le président d'Airbus évoque le chiffre de 899 ventes fermes au 9 novembre. Le groupe IAG, qui chapeaute British Airways, Iberia et Aer Lingus, vient en effet de convertir des options en commandes fermes pour 4 Airbus A330ceo et 15 A320neo supplémentaires. D'autres contrats sont donc encore à dévoiler. Garuda, par exemple, doit encore confirmer ses 30 Airbus A350 dévoilés lors du dernier salon du Bourget.

En 2014, Airbus avait enregistré 1456 ventes nettes, un peu plus qu'en 2011 (1419) et presque autant qu'en 2013 (1503). Airbus est donc parti pour faire mieux qu'en 2012 (833).

 Pour le président d'Airbus, la baisse de régime en annonces de contrats lors de cette édition 2015 du Dubai Airshow n'a rien de surprenant. Il y a deux ans, Emirates, Qatar Airways et Etihad Airways avaient explosé les records avec des commandes d'Airbus A380 supplémentaires et plus de 200 Boeing 777X désormais rebaptisés 777-8 et 777-9. "Etihad Airways a encore 62 A350 à réceptionner, Qatar Airways 72 A350 et Emirates 70 Airbus A380", rappelle Fabrice Brégier.

Par conséquent, ces compagnies aériennes ont moins de raison de passer de nouvelles commandes. Il leur faut digérer l'arrivée des long-courriers commandés. Dans cette perspective, le lancement de l'Airbus A380neo peut attendre. "Sur le plan technique, il n'y a aucun problème. Il faut que le marché le justifie et que Emirates ait les idées bien claires", souligne le président d'Airbus qui rappelle que l'A380 ne représente que 10 % à 15 % du carnet de commandes du constructeur.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription