0
Défense
F-35, l'US Air Force donne à ses pilotes un guide de communication
F-35, l'US Air Force donne à ses pilotes un guide de communication
© Lockheed Martin

| Antony Angrand 563 mots

F-35, l'US Air Force donne à ses pilotes un guide de communication

Dans un document de huit pages sur lequel il est mentionné "non destiné au public", à force d'avoir mauvaise presse, l'US Air Force recommande à ses aviateurs d'user de commentaires positifs lorsqu'il est question du F-35. Et notamment "de mentionner les capacités de l'appareil et d'expliquer [à tout interlocuteur] qu'il est nécessaire [vital] à l'US Air Force". Les commentaires les plus intéressants se situent en fin de document, sous forme de questions-réponses. Dans un contexte de réduction de budget et autres économies,

La première d'entre-elles concerne le coût de l'appareil :

"Cet avion n'est-il pas trop cher ? Réponse : En raison des coûts de développement, toutes les acquisitions d'appareils sont plus coûteuses au début. Le prix du F-35 a toutefois chuté régulièrement depuis le commencement du programme et continuera à diminuer. Le coût unitaire a fondu de 57 % depuis le processus d'achat du premier appareil. Un F-35A équipé de son moteur coûte maintenant 108M $ (4M $ de moins que les coûts des 7 précédents lots), tendance qui doit [continuer à] baisser tandis que nous signons le contrat relatif aux lots 9 et 10. Nous sommes très proches d'avoir un F-35A à moins de 100M $. Pour 2019, l'objectif est de 80M $, voir moins, par appareil. Ce qui fera du F-35 un appareil comparable, en termes de coûts, à n'importe quel chasseur de 4e génération. Pour maintenir le déclin du coût par machine, le programme [...] et le nombre de contrats d'acquisition d'avions doit rester intact.

[...]

La seconde est relative à la polémique récente concernant la maniabilité du F-35, dans le cadre d'un combat aérien simulé face à un F-16 :

"J'ai entendu que l'appareil était impropre au combat aérien tournoyant et n'est pas maniable. Est-ce vrai ? Réponse : Les essais en vol concernant à la fois le développement de l'appareil tout comme le côté opérationnel continuent. Il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions quand à la maniabilité de l'appareil. Le F-35 est comparable à n'importe quel chasseur tactique actuel en termes de maniabilité, mais sa conception est optimisée au niveau de sa furtivité et des capteurs dont il est équipé. Les rapports concernant les performances du F-35 opposé à un F-16 dans le cadre d'un combat aérien simulé ne constituaient qu'un premier regard sur le logiciel de commandes de vol et non pas une analyse détaillée. Les pilotes d'essais commencent à peine à développer les tactiques, techniques et procédures qui seront employées par notre flotte opérationnelle pour exploiter les avantages du F-35.

La technologie du F-35 est conçue pour lui permettre d'engager, de tirer et de détruire l'ennemi à partir de longues distances et non pas nécessairement dans le cadre de combats aériens à courte portée. En de nombreuses occasions lors scénarios de combats aériens, les formations de F-35 opposées à celles de F-16 sur base de quatre appareils ont vu les F-35 triompher grâce à leurs capteurs, armements et technologie furtive".  

Ce document aborde d'autres sujets relatifs au F-35, notamment la capacité d'emport d'armement atomique, les conditions de vol tous temps et, problème qui n'avait jamais jusqu'alors été abordé, la restriction de vol à laquelle sont soumis les pilotes d'un poids inférieur à 61 kg (136 livres) en raison des risques accrus de blessure au cours d'une éjection à basses vitesses avec un siège Martin Baker US16E. 

 

 

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription