0
Aviation Civile
Europe Airpost sauve son année 2013
Europe Airpost sauve son année 2013
© Europe Airpost

| yann cochennec 364 mots

Europe Airpost sauve son année 2013

Europe Airpost a réussi à préserver ses bénéfices en 2013. La compagnie française a dégagé un profit net de 2,7 M€ contre 3,7 M€ en 2012. Le recul est sévère d'une année sur l'autre mais la performance doit être mesurée à l'aune de la chute du chiffre d'affaires qui s'est établi à 196 M€ l'année dernière contre 236 M€ en 2012. Soit 40 M€ de moins d'une année sur l'autre.

Le transporteur a l'avantage de n'avoir aucune dette. Mais, ce n'est pas le seul facteur qui a permis à Europe Airpost de préserver sa rentabilité financière. Les effectifs au sol ont été réduits d'une quinzaine de personnes par le biais des départs à la retraite et des départs volontaires. L'autre volet a porté sur la restructuration de la flotte avec le retrait de sept appareils (6 Boeing 737-300QC et un 737-300 cargo) et l'entrée de deux 737-400 cargo et deux autres 737-700 passagers.

Avec un parc qui allie désormais avions passagers, appareils cargos et des "Quick Change" (transformables rapidement en version tout passager ou tout fret), Europe Airpost a désormais la souplesse nécessaire pour répondre aux "marchés de niche" qu'elle vise. D'abord, des vols réguliers saisonniers comme le Brest-Grenoble durant l'hiver dernier ou ceux programmés sur Porto (au départ de Brest et Brive) et Halifax au Canada via l'Ecosse (Glasgow) pour la saison d'été.

Un rôle dédié aux 737-700 et 737-300QC qui sont aussi proposés pour des vols à la demande des tour-opérateurs. Les 737-700 peuvent aussi être configurés en version VIP de 44 sièges. L'objectif étant de pouvoir répondre le plus rapidement à toute demande spécifique des différents qui connaissent la réputation établie de la compagnie en matière de fiabilité et de régularité.

Du coup, Europe Airpost table sur un rebond de son activité passagers en 2014, avec 19 400 heures de vol prévues contre 16 350 heures en 2013 (en recul de 8 % en 2012) alors que le segment cargo devrait rester stable à 12 400 heures (après une chute de 21 % en 2013). Il est vrai que le contrat avec La Poste est un "matelas de sécurité" pour la compagnie puisqu'il génère 40 % de son chiffre d'affaires total.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription