1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Défense

0
Couverture
© Bell Boeing
17/10/2016 21:49 | Par ehuberdeau

Euronaval 2016 : Sea V-22, de nouvelles opportunités pour l'US Navy

La Marine américaine a commandé 44 V-22 Osprey pour remplacer à partir de 2020 ses C-2 Greyhound. Ces appareils sont employés pour assurer des liaisons logistiques entre la terre et les porte-avions.

Bell Boeing développe donc un version légèrement modifiée qui sera baptisée "Sea V-22" par l'US Navy. Cette nouvelle variante disposera notamment d'une autonomie accrue grâce à des capacités d'emport en carburant plus importantes. L'appareil pourra franchir 1 150 milles nautiques sans ravitaillement. Le Sea V-22 sera aussi équipé de liaison HF pour des communications au delà de l'horizon. De façon plus anecdotique, la soute sera équipée d'un système de diffusion pour que l'équipage puisse s'adresser aux passagers.

La Marine américaine expérimente actuellement les concepts d'emplois et les procédures de mise en oeuvre du V-22 à bord de ses bâtiments avec des appareils des Marines. Pour l'heure l'US Navy n'envisage pas officiellement de changer ses concepts d'emploi de ses appareils logistique avec l'arrivée du Osprey. Le nouvel appareil offrira cependant de vastes possibilités. Bell Boeing fait la promotion du concept de "Optimized Carrier Onboard Delivery". Les industriels mettent en avant la capacité du V-22 à se poser sur une multitude de plateformes évitant ainsi les rotations d'hélicoptères qui sont actuellement nécessaire pour faire la liaison entre le porte-avions et les bâtiments du groupe aéronaval. Le V-22 a même démontré qu'il peut être employé pour effectuer des treuillages à bord d'un sous-marin. La question est de savoir si l'US Navy emploiera le V-22 pour des missions de transport tactique ou d'assaut comme le font les Marines et l'US Air Force. Une chose est sure, le V-22 dispose d'une palette d'emploi bien plus importante que le C-2.

Bell Boeing fait la promotion de son concept de logistique optimisé pour d'autres forces navales. Les industriels américains pensent que le V-22 pourrait constituer une bonne solution pour les forces navales réduites n'étant pas équipées de navires logistiques tels que des ravitailleurs. Selon Bell Boeing, plusieures forces navales ont fait part de leur intérêt pour le V-22.

D'autres concepts d'emploi du V-22 en milieu maritime sont à l'étude. Le Osprey pourrait notamment être employé pour la lutte anti sous-marine.

V-22 Bell Boeing US Navy Ariane 5 Arianespace Centre spatial guyanais Lancement Thales Alenia Space baltic air policing Belgique F-16 OTAN

Répondre à () :

| Connexion | Inscription