0
Défense
Eurofighter fait les yeux doux à la Belgique
Eurofighter fait les yeux doux à la Belgique
© Royal Air Force

| Gilson

Eurofighter fait les yeux doux à la Belgique

Souvent présenté comme un outsider face au F-35 et au Rafale, l’Eurofighter tente de marquer des points dans l’appel d’offres relatif au remplacement des F-16 belges. Le consortium envisagerait, dans l’hypothèse où son offre serait choisie, de proposer à la Belgique d’intégrer le consortium dans lequel sont actuellement réunies l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie.

Il ne serait pas question de produire des éléments d’Eurofighter en Belgique dans la mesure où les chaines de production italienne et britannique fermeront, sans nouvelles commandes, respectivement en 2018 et 2022. Par contre, la Belgique pourrait être associée au développement en continu de l’appareil par exemple pour l’entrainement sur simulateur des pilotes et techniciens, les systèmes cybernétiques … Déjà, les industriels membres du consortium Eurofighter réalisent un chiffre d’affaires important en Belgique de quelque 600 millions auprès de 200 fournisseurs. Un chiffre d’affaires en constante augmentation, essentiellement dopé par le carnet de commande d’Airbus. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription