0
Aviation Civile
Etats-Unis : l'Etat fédéral au capital des compagnies aériennes ?
Etats-Unis : l'Etat fédéral au capital des compagnies aériennes ?
© Airbus

| Yann Cochennec

Etats-Unis : l'Etat fédéral au capital des compagnies aériennes ?

Sur les 2 000 Md$ de soutien à l'économie américaine, 50 Md$ sont dédiés aux compagnies aériennes des Etats-Unis. Avec une possible entrée au capital de l'Etat fédéral.

50 Md$ pour les compagnies aériennes américaines

Le plan massif de soutien à l'économie américaine proposé par l'administration Trump et qui doit être encore adopté par la Chambre des représentants comprend, sur les 2 000 Md$ prévus, pas moins de 50 Md$ pour les compagnies aériennes des Etats-Unis. Le transport aérien est en effet jugé stratégique pour la sécurité nationale du pays. La moitié des 50 Md$ se fera sous la forme de prêts garantis, l'autre moitié par le biais de subventions directes. Avec à la clef, une très possible entrée de l'Etat fédéral au capital des compagnies aériennes. Ces prises de participations pourraient se faire sous forme de "warrants" qui sont "des titres financiers donnant à leur détenteur le droit d'acheter ou de vendre un actif à un certain prix jusqu'à une date déterminée lors de leur émission".

 

Que fait l'Europe de son côté ?

De son côté, l'IATA vient une nouvelle fois d'alerter les gouvernements européens et la Commission européenne sur l'urgence d'un soutien massif au secteur du transport aérien du Vieux Continent. Le dernier scénario de l'IATA table désormais sur une chute de 46 % du trafic passagers par rapport à 2019 avec une pertes de recettes évaluée à 76 Md$. Pour la France, l'IATA estime les dégâts de la crise actuelle à la disparition de 65 millions de passagers en 2020 par rapport à 2019 avec une fonte du chiffre d'affaires global de 12 Md$. Pour l'Espagne, les chiffres sont respectivement de 93,7 millions de passagers et de 13 Md$ et pour l'Allemagne : 84,4 millions de passagers et 15 Md$.

 

L'IATA réclame une combinaison d'aides

A l'instar des mesures annoncées dans le cadre du plan de soutien à l'économie américaine, l'IATA réclame une combinaison de mesures de soutien associant prêts, aides financières directes et report ou baisse des différentes taxes qui pèsent actuellement sur le transport aérien européen.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription