0
Espace
En juin, plus de 80 satellites en huit lancements !
En juin, plus de 80 satellites en huit lancements !
© SNC

| Stefan Barensky

En juin, plus de 80 satellites en huit lancements !

Dix lancements spatiaux avaient été prévus en mai. Il n'y en aura finalement eu que huit, car Ariane 5 a connu des retards liés au satellite Optus 10 et le Falcon 9 a souffert de fuites d'hélium sur son premier étage. Les manifestes d'Arianespace et de SpaceX s'en ressentent d'autant, tout comme celui de Khrounitchev et d'International Launch Services sur le Proton après l'échec du lancement d'Ekspress AM-4R.

 

En conséquence, un léger tassement des lancements se fera ressentir en juin, avec seulement sept missions orbitales annoncées dont une encore très hypothétique, car liée au retour en vol du Proton. On pourra toutefois y ajouter aussi le vol de démonstration suborbital du nouveau lanceur spatial Angara.

 

En revanche, la plupart des lancements de juin seront multiples et au total ce sont plus de 80 satellites qui devraient être déployés, dont 24 via la Station spatiale internationale.

 

Sur ces huits vols, cinq seront effectués par la Russie : deux de Baïkonour, deux de Plessetsk et un de Yasny. Les trois autres se partageront entre les Etats-Unis - un vol de Cape Canaveral et l'autre de Wallops Island - et l'Inde, avec un vol de Sriharikota.

 

• Le 12 juin à 01h30 TU, SpaceX doit ouvrir le bal avec le lancement maintes fois reporté de son Falcon 9 v1.1 depuis Cape Canaveral, avec une grappe de six petits satellites de messagerie Orbcomm OG2 (165 kg chacun) construits par Sierra Nevada Corp. (SNC) pour l'opérateur américain Orbcomm.

 

• Le 14 juin à 17h16 TU, un Soyouz 2-1B doté d'un étage supérieur Fregat M doit décoller de Plessetsk pour mettre sur orbite le satellite Ouragan M n°749 (1 480 kg), construit par ISS-Rechetnev, afin de renforcer le réseau de navigation russe Glonass.

 

• A partir du 17 juin, Orbital Sciences prévoit de satelliser son troisième cargo Cygnus (5 300 kg) à destination de la Station spatiale internationale à l'aide de son lanceur Antares 120 qui décollera de la base de Wallops Island, en Virginie. Ce cargo transportera notamment 24 satellites d'observation de Planet Labs, qui viendront compléter les 22 lancés de l'ISS en janvier et février qui sont encore sur orbite (deux sont déjà retombés dans l'atmosphère). Ce vol a été retardé d'une semaine suite à la défaillance d'un moteur AJ26 (version américanisée du NK-33) en essai à feu.

 

• Le 19 juin, à 19h11 TU, un Dnepr sera tiré de la base de Yasny pour placer sur orbite un total de 36 satellites, microsatellites et nanosatellites, ce qui représente un nouveau record. Les charges utiles principales seront deux satellites d'observation optiques : Deimos 2 (250 kg), construit par SatTReC Initiative pour Deimos Imaging en Espagne, et KazEOSat 2 (152 kg), construit par Surrey Satellite Technology Ltd. (SSTL) pour Kazakhstan Gharysh Sapary (KGS). Les autres charges utiles proviennent d'Allemagne, d'Arabie Saoudite, d'Argentine, de Belgique (deux démonstrateurs préparatoires à la constellation expérimentale QB50 du Von Karman Institute), du Brésil, du Canada, des Etats-Unis (dont onze satellites de plus pour Planet Labs), d'Israël, d'Italie, d'Irak, du Japon, de Russie, de Singapour, d'Ukraine et d'Uruguay.

 

• Entre le 23 et le 29 juin, l'Inde devrait procéder à la mise sur orbite du satellite d'observation optique français Spot 7 (800 kg), construit par Airbus Defence & Space - Space Systems pour Airbus Defence & Space - Communications, Intelligence & Security GEO Information, à bord de son lanceur PSLV-C23. Quatre passagers auxiliaires l'accompagneront : deux nanosat canadiens de l'Utias - CanX-4 et CanX-5 - ainsi que le microsatellite allemand AISsat 2 pour le suivi des balises AIS et le satellite interuniversitaire indonésien Ilnusat (30 kg).

 

• Le 25 mai, le premier lanceur Angara de Khrounitchev devrait décoller de Plessetsk pour un vol suborbitral de démonstration. Le lanceur volera en configuration 1.2PP.

 

• Le 28 mai à 15h58, un Soyouz 2-1B équipé d'un étage supérieur Fregat M décollera de Baïkonour pour mettre sur orbite le satellite météorologique Meteor M2 (2 700 kg), développé par Vniiem pour NTs OMZ, ainsi que le satellite d'observation SkySat 2 (120 kg) de SkyBox Imaging, le satellite technologique britannique TechDemoSat 1 (150 kg) de SSTL et six autres charges auxiliaires venues de Lettonie, de Norvège, du Royaume-Uni et de Russie.

 

• A la fin du mois, le Proton M/Briz M pourrait reprendre du service de Baïkonour avec un satellite relais militaire de type Olymp construit par ISS-Rechetnev.

 

Lancement du satellite Ouragan M n°54 du réseau Glonass par un Soyouz 2-1b
Lancement du satellite Ouragan M n°54 du réseau Glonass par un Soyouz 2-1b © Roskosmos
Lancement du satellite Ouragan M n°54 du réseau Glonass par un Soyouz 2-1b
Lanceurs Antares à Wallops
Lanceurs Antares à Wallops © Orbital
Lanceurs Antares à Wallops
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation © Orbital
Le cargo Cygnus Orb-2 en cous de préparation
Le satellite Ouragan M 54 du réseau Glonass, à son arrivée à Plessetsk en février 2014
Le satellite Ouragan M 54 du réseau Glonass, à son arrivée à Plessetsk en février 2014 © ISS-Rechetnev
Le satellite Ouragan M 54 du réseau Glonass, à son arrivée à Plessetsk en février 2014
KazEOSat 2
KazEOSat 2 © SSTL
KazEOSat 2
Deimos 2 en essais
Deimos 2 en essais © Deimos
Deimos 2 en essais
Spot 7
Spot 7 © Airbus DS
Spot 7
Lancement du PSLV-C24
Lancement du PSLV-C24 © Isro
Lancement du PSLV-C24
Meteor M
Meteor M © Vniiem
Meteor M
Lancement de Dnepr
Lancement de Dnepr © ESA/S. Corvaja
Lancement de Dnepr
Satellite Skysat en intégration
Satellite Skysat en intégration © Skybox Imaging
Satellite Skysat en intégration

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription