0
Espace
Elon Musk à l'IAC : en avant, Mars !
Elon Musk à l'IAC : en avant, Mars !
© SpaceX

| Pierre-François Mouriaux

Elon Musk à l'IAC : en avant, Mars !

Elon Musk, le PDG de SpaceX, présentait hier au Mexique son projet on-ne-peut-plus-ambitieux de colonisation de la planète Mars. Vision réaliste ou mégalomanie ? Votre avis nous intéresse.

La présentation d'Elon Musk le 27 septembre lors du 67e congrès IAC était très attendue. L'auditorium du centre de congrès de Guadalaraja (1 000 places) était comble, et le public-qui n'avait pas hésité à faire 1h30 de queue- était particulièrement enthousiaste. Plus de 105 000 internautes étaient également connectés à travers le monde pour suivre l'événement en direct.

On savait que l'homme d'affaires d'origine sud-africaine n'a jamais eu froid aux yeux. Mais là, le nouveau défi que s'est lancé le fondateur de SpaceX (créée il a seulement quatorze) est, cette fois, pharaonique : envoyer un million de personnes vers Mars en l'espace de 40 à 100 ans...

Grâce à un imposant système ITS (Interplanetary Transport System), disponible dès 2024, des groupes de 100 à 200 personnes se succéderont à bord de larges navettes (offrant confort et distractions), réutilisables à 12 reprises, placées sur orbite terrestre à l'aide d'un lanceur géant prévu conçu pour 1 000 vols, ravitaillées à l'aide de réservoirs prévus pour 100 missions, et capables de rallier la planète rouge en 115 jours en moyenne.

 

Plus fort que Saturn 5.

Dépassant de plus de 10 mètres la fusée lunaire Saturn 5 des années soixante et presque quatre fois plus puissant, le super lanceur pèsera 10 500 tonnes au décollage et sera équipé de 42 moteurs alimentés au méthane et à l'oxygène. Il devra permettre d'abaisser le coût du siège à moins de 180 000 €, et même d'atteindre des destinations plus lointaines, comme des lunes de Jupiter. Mais Elon Musk n'a rien proposé sur les conditions d'installation de la première colonie martienne ; « SpaceX ne s'occupe que du voyage », a-t-il plaisanté.

Le plus sérieusement du monde en revanche, le gourou du New Space avait déclaré en introduction de son intervention « Je souhaite rendre Mars possible de notre vivant » et « que l'homme devienne une espèce multi-planetaire ». En attendant de réaliser ce pari fou, il a déjà atteint l'un de ses premiers objectifs : faire rêver le public -et, accessoirement, faire oublier les déboires actuels du Falcon 9, immobilisé depuis le 1er septembre après son explosion sur son pas de tir.

SpaceX a mis en ligne le jour même une animation vidéo de 4 minutes 20 illustrant le projet (déjà visionnée 1,4 million de fois), disponible sur https://youtu.be/0qo78R_yYFA

 

Projet crédible ou folie des grandeurs ?

Et vous, que pensez-vous de cette annonce ? La jugez-vous sérieuse et réaliste, en termes de technologie, de savoir-faire, de sécurité, d'agenda ou de financement ? S'agit-il selon vous d'un véritable projet ou d'un effet d'annonce, destiné à encourager les politiques à enfin engager un véritable programme d'exploration martienne ? N'hésitez pas à apporter vos commentaires dans la partie « Réagir » ci-après.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription