0
Défense
Drones : le RAID finalise l'achat d'un drone pour intérieurs
Drones : le RAID finalise l'achat d'un drone pour intérieurs
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy

Drones : le RAID finalise l'achat d'un drone pour intérieurs

 
Le RAID finalise l’achat de quelques minidrones développés par la société Airacess. Pour le service d’élite de la police, l’enjeu est de disposer rapidement d’un engin capable de progresser à l'intérieur dit "indoor" (donc sans GPS), dans un escalier d’immeuble ou de rentrer par une fenêtre pour progresser dans un local. La start-up est la seule à avoir réussi à convaincre le RAID lors de tests comparatifs qui ont duré plusieurs mois. L’engin mesure moins de 40 centimètres et le reste de ses performances n’est pas précisément connu pour des raisons de discrétion opérationnelle. Un engin de ce type aurait pu s’avérer très utile lors de l’intervention au Bataclan par exemple.
Le RAID exploite déjà plusieurs exemplaires et versions du drone grand public Phantom (dont le prix est dix fois moins élevé) qui reçoivent quelques modifications avant leur utilisation opérationnelle. Ces drones volent quasi-quotidiennement, conférant à aux pilotes du groupe technique un très haut niveau de pilotage. Ce qui fait que malgré leur simplicité, ces engins restent légitimes pour des utilisations en espace ouvert, comme ce fut le cas lors de l’intervention de Saint-Denis en novembre par exemple.
Le GIGN a lui opté pour le Black Hornet de Proxydynamics, qui ne peut pas progresser hors couverture GPS. Mais a pour lui sa taille et son niveau de bruit extrêmement réduits. La cellule interministérielle d’appui technique (CIAT) en a également acquis. Proxydynamics optimise son microdrone, avec le développement d’une charge optronique thermique. Le stade suivant pourrait être de l’opérer sans GPS.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription