0
Espace
Disparition d’Al Worden, 20e homme autour de la Lune © P.-F. Mouriaux / Air & Cosmos

| Pierre-François Mouriaux

Disparition d’Al Worden, 20e homme autour de la Lune

« Un héros américain dont les réalisations dans l'espace et sur Terre ne seront jamais oubliées » - Message sur Twitter de Jim Bridenstine, administrateur de la Nasa, le 18 mars 2020.

50 orbites autour de la Lune

Né le 7 février 1932 à Jackson (Michigan), le colonel Alfred « Al » Merrill Worden avait débuté en 1957 sa carrière de pilote de l'US Air Force, obtenant par ailleurs en 1963 une maîtrise en ingénierie aérospatiale et en instrumentation. Il était devenu pilote d’essais en 1965, cumulant plus 4 000 heures de vol, dont 2 500 sur avions à réaction. En avril 1966, il avait intégré le cinquième groupe d’astronautes de la Nasa.

Avant d’être désigné pilote du module de commande Endeavour de la mission Apollo 15, Al Worden a fait partie de l'équipage de support de la mission Apollo 9, qui s’est déroulée en mars 1969, puis a été doublure de Richard Gordon, pilote du module de commande de la mission Apollo 12, en novembre suivant.

Aux côtés de Dave Scott (aujourd’hui âgé de 87 ans) et de Jim Irwin (décédé en 1991, à l’âge de 61 ans), Al Worden s’est envolé vers la Lune le 26 juillet 1971. Tandis que ses camarades effectuaient le quatrième débarquement lunaire américain, entre le 30 juillet et le 2 août, il est resté à bord du module Endeavour durant 50 orbites. Il est ainsi devenu l’homme le plus isolé du monde, à 3 600 km de distance de ses coéquipiers (record homologué par le Guinness en 2015).

Ces trois jours de solitude furent l’occasion de réaliser de nombreuses observations, en particulier de la face cachée de la Lune, à l’aide d’un appareil photographique panoramique et d’une caméra télémétrique, et de manipuler différentes expériences scientifiques installées dans une des baies du vaisseau (altimètre et spectromètres notamment). L’astronaute a ainsi rapporté pas moins de 2 km de films photographiques.

 

EVA à 317 000 km de la Terre

Le 5 août, lors du voyage retour, Al Worden effectua la première sortie translunaire de l’histoire, à 317 000 km de distance de la Terre, récupérant à l’extérieur du module de service des cassettes de photographies de la surface de notre satellite naturel lunaire, prises automatiquement pendant son séjour orbital. La sortie dura 39 minutes.

Interrogé par Stéphane Sébile en septembre 2009 lors de la convention Autographica 14 de Birmingham (Royaume-Uni), Al Worden avait partagé cette anecdote : « L’un de mes grands souvenirs est ma première orbite autour de la Lune, alors que j'étais seul à bord du vaisseau de commande de la mission Apollo 15 - j'étais moi-même devenu un objet qui tournait autour de notre satellite naturel ! J'ai regardé la Terre « derrière moi » et l'ai aperçue entière dans l'espace. C'était magnifique. Et, lorsque j'ai effectué ma sortie dans le vide – la plus lointaine de la Terre jamais effectuée –, j'ai pu également observer notre planète bleue dans un noir profond. »

La mission Apollo 15 s’acheva le 7 août, après un périple de 12 jours 17 heures et 12 minutes.

Al Worden fut ainsi, à 39 ans, le 56e sujet de l'espace (31e américain) et le 20e être humain autour de la Lune (sur 24).

 

Infatigable promoteur de l’espace

Al Worden quitta la Nasa en 1975, après avoir été scientifique aérospatial senior puis chef de la division d'étude des systèmes au centre de recherches de Ames, en Californie.

Il devint président de Maris Worden Aerospace, puis vice-président en charge du personnel de Goodrich Aerospace à Brecksville, dans l’Ohio. Il fut également président de l’Astronaut Scholarship Foundation jusqu'en 2011, décernant des bourses à des étudiants en sciences et en ingénierie.

Jusqu’à la fin de sa vie, toujours vêtu d’une veste d’aviateur bleue arborant ses ailes d’astronaute et l’écusson de la mission Apollo 15, Al Worden a inlassablement continué à promouvoir l’exploration spatiale, notamment auprès des jeunes, participant à moult rencontres, conférences, concours, salons, séances de dédicaces…

Il était encore présent au Salon du Bourget l’an dernier, impressionnant de vitalité, pour encourager les adolescents inscrits au Rocketry Challenge organisé par le Gifas et l’association Planète Sciences.

 

Hommages

Al Worden était la gentillesse incarnée, toujours disponible et le bon mot pour rire.

L’ancien astronaute, qui a publié ses mémoires en 2011 (Falling to Earth), avait fêté ses 88 ans en février dernier. Il s’est éteint dans son sommeil dans la nuit du 17 au 18 mars.

« Nous nous souvenons de ce pionnier dont le travail a élargi nos horizons », a déclaré l'administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine, à l’annonce de sa mort. De nombreux astronautes ont également réagi, partageant leur émotion et leur fierté d’avoir pu côtoyer une telle personnalité.

L’agence spatiale américaine a publié un montage vidéo en son honneur sur https://youtu.be/8UhnO53XoHM.

Un entretien de 15 minutes (en anglais) entre Al Worden et Florence Porcel réalisé sur le Paris Air Lab du Salon du Bourget 2017 est disponible sur https://youtu.be/IXtM7OKxvJE

 

Sur les 24 hommes qui ont tourné autour de la Terre à ce jour, 11 sont encore en vie, dont 4 marcheurs lunaires. Ils ont entre 84 et 92 ans.

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription