0
Défense
Défense sol-air : le Koweït fait ses courses chez Raytheon
Défense sol-air : le Koweït fait ses courses chez Raytheon
© Raytheon

| Guillaume Steuer

Défense sol-air : le Koweït fait ses courses chez Raytheon

Un succès de plus à l'export pour le système de défense sol-air moyenne portée Patriot de Raytheon : le Pentagone a annoncé le 28 février la notification d'un contrat pour l'achat de deux lanceurs Patriot par le Koweït, qui passe commande de ces armements via la procédure FMS (Foreign Military Sales). C'est donc l'US Army qui sera chargée d'exécuter ce contrat d'une valeur totale estimée à 655 millions de dollars, et qui doit s'étaler jusqu'en avril 2018.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le missilier Raytheon, en charge du développement et de la production du Patriot, rappelle que le Koweït fait partie des douze pays qui ont choisi le système américain pour assurer leur défense sol-air moyenne portée.

Cette nouvelle annonce fait suite à une série de contrats signés au cours des dernières années par le Koweït, qui a mené parallèlement un programme de modernisation de batteries Patriot PAC-2 qui étaient déjà dans son inventaire. La version PAC-3 affiche quant à elle des performances améliorées, notamment grâce à un intercepteur optimisé pour l'interception de missiles balistiques.

En juin 2012, le Congrès avait formellement été saisi d'une demande koweïtienne pour l'achat de 60 missiles PAC-3 et des équipements associés, pour un montant global alors estimé à 4,2 milliards de dollars.

Au Moyen-Orient, Bahrein, la Jordanie, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis sont déjà membres de la "famille" Patriot, les EAU ayant passé commande du système en configuration PAC-3.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription