0
Espace
Deux nouveaux projets spatiaux franco-chinois © CNES

| Pierre-François Mouriaux

Deux nouveaux projets spatiaux franco-chinois

Le 6 novembre, à l’occasion de la visite d’Etat d’Emmanuel Macron en Chine, le Cnes et l’Agence spatiale chinoise ont signé une déclaration commune portant sur deux volets.

La déclaration commune a été signée par Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, et Zhang Kejian, administrateur de l’Agence spatiale chinoise (CNSA), ont signé en présence des présidents Emmanuel Macron et Xi Jinping.

Le premier volet de la déclaration signée à Pékin porte sur la mission chinoise Chang’e 6, prévue pour se poser en 2023 sur le pôle sud de la Lune : celle-ci embarquera le spectromètre français Dorn, fourni par l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP), qui étudiera l’exosphère lunaire et le transport d’éléments volatils à travers le régolithe et dans la poussière de notre satellite naturel.

Le second volet concerne le développement en commun d’un satellite scientifique dédié à l’étude du cycle de l’eau sur Terre. Il pourrait comporter un radiomètre interférométrique en bande L développé par le Cnes (pour les observations de l’humidité des sols et de la salinité des océans) et un radiomètre interférométrique chinois à haute résolution en bandes X et Ka (pour étudier l’équivalence en eau de la neige et à l’état des sols en lien avec le phénomène de gel-dégel).

« La coopération que nous menons avec la Chine dans le domaine spatial continue de s’intensifier, comme le démontre cette nouvelle étape franchie avec ses deux volets, s’est félicité le président du Cnes. D’une part, l’étude scientifique de la Lune alors que son exploration sera le fil conducteur des missions spatiales de la prochaine décennie. D’autre part, l’étude du cycle de l’eau sur la Terre pour mieux comprendre le changement climatique, l’un des enjeux majeurs pour notre planète. Je remercie le Président de la République et son homologue chinois, qui ont souhaité que cette signature se fasse devant eux, ce qui montre l’importance de la coopération spatiale dans la relation entre la France et la Chine. »

France-Chine Chang'e 6 COOPÉRATION INDUSTRIELLE Cnes CNSA Lune Changement climatique

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription