0
Défense
Des fonds supplémentaires pour la Défense
Des fonds supplémentaires pour la Défense
© Twitter Ministère des Armées

| BOQUET Justine

Des fonds supplémentaires pour la Défense

A l'occasion des universités d'été du Medef, la ministre des Armées, Florence Parly, a exprimé son souhait de positionner le ministère « au cœur de l'industrie innovante ».

Florence Parly a profité des universités d'été du Medef pour annoncer l'accroissement de l'aide destinée au PME de Défense. « Je lancerai avant la fin de l'année un fonds d'investissement dans les PME de Défense en partenariats avec BPI France ». Cette participation s'élèvera à 50 millions d'euros, ce qui « permettra à l'Etat de rentrer au capital de certaines pépites technologiques, de les soutenir dans leur gouvernance et dans leurs ambitions », a détaillé Florence Parly. Ce fonds viendra compléter les aides accordées au PME au travers du dispositif RAPID, bénéficiant lui aussi de 50 millions d'euros d'aide de la part du ministère des Armées.

Le secteur de la Défense en France est en effet un domaine porteur pour l'innovation. De nombreuses avancées technologiques voient le jour dans la Défense et trouvent par la suite leurs applications civiles. Nul besoin de rappeler qu'internet, avant d'inonder les entreprises et les ménages, fut conçu pour les besoins des militaires américains. « La Défense, avec ses besoins d'adaptation aux nouvelles menaces, pousse l'industrie française à développer des innovations (drones, aéronautique, santé, matériaux innovants, etc.) qui bénéficient aux technologies civiles », rapporte le Ministère des Armées.

En plus d'être un catalyser d'innovation, le secteur de la Défense est porteur d'emplois. Il représente un tissu industriel considérable avec « plus de 165 000 emplois sur tout le territoire [… et] 4 000 PME technologiques ». La ministre a également rappelé le poids économique du domaine de la Défense et le rôle prépondérant joué par l'Etat. Ainsi, « ce sont plus de 10 milliards d'euros investis dans l'industrie, faisant des armées le premier investisseur de l'Etat ».

Mais la ministre ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Les efforts du ministère des Armées se traduisent également par une augmentation du budget de Défense pour 2018. Florence Parly a ainsi déclaré : « je prend l'engagement d'augmenter sensiblement le budget alloué à la préparation de l'avenir ». Ainsi, après les coupes drastiques caractérisant l'année 2017, le budget 2018 devrait atteindre 34,2 milliards d'euros, « soit 1,8 milliard d'euros de plus par rapport à la loi de finances initiales de 2017 », décrit le ministère des Armées. Pour rappel, pour l'année en cours, le budget de Défense a été amputé de 850 millions d'euros.

Cette augmentation s'inscrit dans l'objectif des 2% du PIB consacré à l'effort de défense, que le Président Emmanuel Macron s'est engagé à atteindre en 2025. « Afin de dessiner ce que sera la défense dans 10, 15 ou 20 ans, je défendrai en particulier une augmentation de 30% du budget alloué aux études et aux travaux d'innovation » a annoncé la ministre. En parallèle, les 34,2 milliards d'euros devant être consacrés à la défense en 2018 comprendront une augmentation de 200 millions pour le budget OPEX, soit une provision de 650 millions d'euros. Les militaires et leurs infrastructures devraient bénéficier de la même somme (200M€) afin de préserver, voire améliorer, leurs conditions de travail.

Pour l'année 2019, le budget de Défense dépendra de la « prochaine Loi de Programmation Militaire pour 2019-2025 qui sera élaborée sur la base des conclusions de la Revue Stratégique ». Celles-ci devraient être communiquées en octobre.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription