1
Espace
Dernier essai statique du SRB
Dernier essai statique du SRB
© Orbital ATK

| Pierre-François Mouriaux

Dernier essai statique du SRB

Orbital ATK a procédé hier au test QM-2, le dernier essai de mise à feu statique d'un propulseur d'appoint du futur lanceur géant SLS.

La terre a tremblé durant 129 secondes dans l'Utah, mardi 28 juin. Entre 11h05 et 11h07, heure locale (14h05-14h07 UTC), un SRB (Solid Rocket Booster) de 47 mètres de long a été testé sur un banc d'essai d'Orbital ATK de Promontory, dans le nord de l'état. L'essai était prévu une heure plus tôt, mais a été retardé suite à des soucis rencontrés sur l'ordinateur chargé du compte à rebours. Il devait permettre de valider 82 concepts par l'intermédiaire de 530 points de mesure. La température du propulseur avait été abaissée à 4°C, notamment pour simuler son fonctionnement dans des conditions extrêmes.

Directement dérivé des propulseurs d'appoint de la navette spatiale américaine utilisés à 135 reprises entre 1981 et 2011, le SRB va équiper le lanceur géant SLS (Space Launch System), en cours de développement (son concept a été validé le 31 juillet 2013). Constitué de cinq segments (contre quatre lors du programme navette, soit un gain de 25% de propergol), il est composé de perchlorate d'ammonium (oxydant), d'aluminium (carburant), d'oxyde de fer (catalyseur), d'un polymère (liant) et d'un agent siccatif époxy : l'Ammonium Perchlorate Composite Propellant (APCP). Le SRB, surnommé Dark Night (le chevalier noir), constitue aujourd'hui le moteur à propergol solide le plus puissant au monde, avec une poussée de plus de 16 000 kN -l'équivalent de 47 réacteurs d'A380. Sa masse au décollage est de 726 tonnes et sa consommation avoisine les 6 tonnes par seconde. La flamme produite atteint une température de 3 330°C.

Le précédent essai statique, QM-1 (Qualification Motor-1), avait eu lieu le 10 mars 2015, sur les mêmes installations d'essai, après trois essais de démonstration DM (les 10 septembre 2009, 31 août 2010 et 8 septembre 2011). La prochaine épreuve interviendra fin 2018, lors du vol inaugural EM-1 du SLS (sans équipage). Deux SRB fourniront alors 75% de la poussée du lanceur au décollage.

 

Répondre à () :


Captcha
François.Domerc | 30/06/2016 01:05

America is back

| | Connexion | Inscription