1
Espace
De nouveaux panneaux solaires installés sur la Station spatiale internationale
De nouveaux panneaux solaires installés sur la Station spatiale internationale
© Aki Hoshide / JAXA

| Pierre-François Mouriaux 286 mots

De nouveaux panneaux solaires installés sur la Station spatiale internationale

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 25 juin, les astronautes Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ont achevé l’installation de nouveaux panneaux solaires à l’extérieur de l’ISS.

Panneaux nouvelle génération

Il aura fallu trois marches dans le vide, au lieu des deux prévues, pour que l’astronaute français Thomas Pesquet et son collègue américain Shane Kimbrough, en mission à bord de la Station spatiale internationale depuis le 24 avril dernier, installent sur la poutre P6 du complexe orbital deux nouvelles paires de panneaux solaires, appelés iRosa (ISS Roll Out Solar Array).

Il s’agit de panneaux solaires déployables de nouvelle génération, plus courts que les anciens (19 m contre 35 m) et capables de produire 20 kW chacun, qui ont été branchés sur le système existant (dont les plus vieux éléments datent de décembre 2000), en le recouvrant partiellement.

Quatre autres panneaux iRosa restent à livrer et à installer sur l’ISS, dont la production d'électricité passera de 160 à 215 kW.

 

Trois sorties en dix jours

Ce sont en particulier des problèmes techniques apparus sur le scaphandre de Shane Kimbrough lors de la première EVA (le 16 juin) qui ont causé le plus grand retard, provoquant une modification du programme de la deuxième sortie (le 20 juin) et l’ajout d’une troisième (le 25 juin).

Les US EVA 74, 75 et 76 ont ainsi duré 7 heures et 15 minutes, 6 heures et 38 minutes et 7 heures et 45 minutes respectivement.

Thomas Pesquet (qui dirigeait les trois sorties) et Shane Kimbrough comptent désormais cinq EVA ensemble, après celles réalisées en janvier et mars 2017 dans le cadre de la mission Proxima.

 

Où est Charlie ?

Sur cette photo réalisée depuis l’ISS par l’astronaute japonais Aki Hoshide, Thomas Pesquet (et son scaphandre marqué d’une bande rouge au niveau des genoux) apparaît au pied de l’un des panneaux iRosa complètement déployé – une opération qui dure une dizaine de minutes.

Shane Kimbrough se trouve lui à l’extrême gauche de l’image, aux côtés du bras télémanipulateur Canadarm2.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription