0
Défense
Dassault : Les drones à l'honneur au premier semestre 2014
Dassault : Les drones à l'honneur au premier semestre 2014
© Dassault Aviation / K. Tokunaga

| ehuberdeau

Dassault : Les drones à l'honneur au premier semestre 2014

Dassault Aviation a organisé vendredi 25 juillet une conférence de presse pour présenter ses résultats et son activité pour le premier semestre 2014.

Resultats :
Les prises de commande consolidées du groupe s'élèvent à 1,87 milliards d'euros contre 1,41 milliards au premier semestre 2013. Les commandes de Falcon (38 appareils commandés) représentent 86% du carnet de commandes. Le marché de la défense pour la France représente 7% des commandes tout comme le marché défense à l'export.
Le chiffre d'affaires consolidé est de 1,51 milliards d'euros (Dont 23% pour le marché défense France et 8% pour le marché défense export) contre 1,83 milliards d'euros pour le premier semestre 2014.

Rafale :
Dassault à livré cinq Rafale aux forces armées françaises au premier semestre 2014. Six appareils doivent encore être livrés d'ici la fin de l'année. Au total 131 machines ont été réceptionnées dont 91 par l'armée de l'Air et 40 par la Marine Nationale. A la fin juin 2014, 49 Rafale sont au carnet de commandes de Dassault dont les six restant à livrer en 2014.
Le groupe a annoncé la poursuite du développement du standard F3-R. Celui-ci comprend l'intégration du missile air-air longue portée Meteor de MBDA, du pod de désignation Tailos (ex PDL-NG ou Damocles XF) de Thales et de l'AASM (Armement Air-Sol Modulaire) à guidage terminal laser de Sagem (Safran). Ce standard devrait être disponible à partir de 2018.
En ce qui concerne les dossiers export, M.Trappier (PDG du groupe Dassault Aviation) a expliqué que les négociations se poursuivent en Inde. Celles-ci ne se sont jamais interrompues, notamment durant les élections. La situation locale semble aujourd'hui favorable à une avancée rapide du dossier. Le ministre des finances et de la défense du nouveau gouvernement ayant fait part de sa volonté d'accélérer les processus d'acquisition de matériel de défense. Un accord doit encore être trouvé avec HAL (Hindustan Aeronautics Limited) le partenaire industriel de Dassault sur place. M.Trappier a cependant bon espoir que le processus de négociation se termine rapidement.
Pour le Canada, Dassault attend une décision des autorités locales. Si Ottawa devait renoncer au F-35, une compétition pourrait être ouverte, le Rafale pourrait alors être proposé.
Le cas du Qatar n'a pas été évoqué alors que certaines sources ont indiquées un possible accord à l'occasion de la visite de l'émir du Qatar à l'Elysée le 23 juin dernier.

Drones :
Le premier semestre 2014 a été marqué par la signature d'un accord de coopération franco-britannique sur le système de Combat Aérien Futur (SCAF) le 15 juillet au cours du salon de Farnborough. Dassault Aviation et BAE Systems seront chefs de file d'une étude de faisabilité d'une durée de 24 mois. Safran, Rolls-Royce, Thales et Selex seront également impliqués. La signature des contrats est attendue pour le second semestre 2014.
Par ailleurs, les essais du Neuron se poursuivent.  La validation du domaine de vol est achevée. Des vols de mise au point du capteur optronique ont eu lieu. Sont actuellement en cours de préparation des vols en configuration discrète et des mesures de discrétion en vol. Le Neuron va poursuivre son programme d'essais en Italie et en Suède où des des tirs d'armement sont prévus.
Dassault a également proposé au premier semestre aux gouvernements français, allemand et italien une offre de phase de définition pour le drone MALE 2020 (Moyenne Altitude Longue Endurance). Dassault collabore avec Airbus Defence & Space et Alenia-Aermacchi sur ce projet. Les réponses des gouvernements sont attendues pour septembre 2014.

Patrouille et surveillance maritime :
Les travaux de rénovation du système de combat de l'appareil de patrouille maritime Atlantique-2 se poursuivent. Eric Trappier a par ailleurs annoncé que des réflexions sont en cours sur un éventuel successeur de l'ATL-2.
Un deuxième Falcon-50 Surmar a été livré à la DGA (Direction Générale de l'Armement) au premier semestre 2014. Le premier appareil est lui opérationnel.
Dassault veut valoriser son expérience dans le domaine des appareils de surveillance maritime à l'export. Selon M.Trappier, la demande évolue vers des jets et les versions dérivées du Falcon-50 Surmar pourraient donc correspondre aux besoins exprimés par certains clients à l'export.
A termes, les missions de surveillance maritime pourront être conduites par des drones, et Dassault estime que le drone MALE 2020 pourra remplir ces missions.

Falcon :
38 Falcon ont été commandés au premier semestre 2014 contre 27 au premier semestre 2013 et 25 au premier semestre 2012. 25 appareils ont été livrés au premier semestre 2014 contre 29 à la même période en 2013. L'objectif est de livrer 70 appareils sur l'ensemble de l'année 2014.
Le premier Falcon 8X est actuellement en cours de montage à Mérignac, son premier vol est prévu pour début 2015 pour une entrée en service programmée pour fin 2016.
Le premier Falcon 5X est lui également en cours de montage mais à un stade moins avancé. Le premier fuselage à été livré ce semestre à Mérignac. Le premier vol de l'appareil est prévu pour le premier semestre 2015 pour une entrée en service pour la mi-2017.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription