0
Aviation Civile
Crash d'Egyptair : de la fumée à bord de l'Airbus A320 © youtube

| yann cochennec

Crash d'Egyptair : de la fumée à bord de l'Airbus A320

Les premiers messages envoyés par le système Acars de l'Airbus A320 d'Egyptair montrent qu'en moins de trois minutes, les pilotes ont été confrontés à une série croissante d'incidents de plus en plus graves mettant en cause la stabilité du vol de l'appareil. L'Acars est un système permettant l'échange d'informations entre l'avion et le sol sous forme numérique codée par liaison satellite ou radio. L'Acars permet ainsi de récupérer en temps réel les alarmes et les messages des systèmes embarqués.

Les messages rendus publics et confirmés par les enquêteurs du BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses) font apparaître un premier dysfonctionnement au niveau du système anti-dégivrage des pare-brises situés à la droite du cockpit. Puis, les évènements s'accélèrent : alarmes de détection fumée dans les toilettes situées derrière le cockpit, puis dans la baie avionique située sous le cockpit. Enfin, les dernières alertes envoyées par l'Acars montrent que l'intégrité des logiciels gérant différentes fonctions de vol a été endommagée.

Au point que l'équipage perdra le contrôle de l'avion. Reste maintenant à déterminer les facteurs qui ont déclenché les alertes envoyés par l'Acars. Seules la récupération et l'analyse des boîtes noires de l'avion permettront de comprendre l'élément déclencheur du drame.

Egyptair Airbus A320 Crash airbus BEA Bureau d'enquêtes et d'analyse

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription