1
Aviation Civile
Coronavirus : Emirates enregistre sa première perte nette depuis 30 ans
Coronavirus : Emirates enregistre sa première perte nette depuis 30 ans
© Dubai Airport

| HEGUY Jean-Baptiste 235 mots

Coronavirus : Emirates enregistre sa première perte nette depuis 30 ans

La compagnie de Dubaï a perdu lors de son exercice 2020-2021 un total de 5,5 milliards de dollars, contre un bénéfice de 288 millions de dollars pour l'exercice précédent.

La morsure de la crise du transport aérien mondial liée à la pandémie du Covid-19 n'a épargné aucun transporteur et pas les compagnies du Golfe. Pour son exercice 2020-2021, Emirates a ainsi pour la première fois depuis 30 ans enregistré une perte de 5,5 milliards de dollars (contre un bénéfice de 288 millions de dollars au cours de l'exercice précédent). Le chiffre d'affaires est en baisse de 66%, à 8,4 milliards de dollars, du fait de l'interruption des vols passagers à son hub en mars 2020 et du maintien des restrictions mondiales sur le déplacements. 

Réduction d'effectifs de 31% au niveau groupe

Emirates a transporté sur la période un total de 6,6 millions de passagers en baisse de 88%, avec une capacité de sièges réduite de 83%. Emirates a pris livraison de trois nouveaux Airbus A380 au cours de l'exercice et a retiré 14 appareils plus anciens, dont neuf Boeing 777-300ER et cinq A380. Au total, le nombre d'appareils composant la flotte a été ramené à 259 avions à fin mars. L'âge moyen de la flotte d'Emirates reste fixé à 7,3 ans. Le carnet de commandes de 200 appareils reste inchangé à cette date. A noter que, pour la première fois dans l'histoire du groupe, des licenciements ont été mis en oeuvre dans toute les divisions. Les effectifs totaux du groupe ont été réduits de 31%, à 75 145 collaborateurs, représentant plus de 160 nationalités. 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription