0
Aviation Civile
Contrôle aux frontières : l'UAF tire à nouveau le signal d'alarme
Contrôle aux frontières : l'UAF tire à nouveau le signal d'alarme
© Nicolas Vercellino/Air&Cosmos

| HEGUY Jean-Baptiste 397 mots

Contrôle aux frontières : l'UAF tire à nouveau le signal d'alarme

L'UAF (Union des Aéroports Français) s'alarme notamment de l'allongement des temps d'attente des voyageurs imputables aux contrôles sanitaires qui viennent s'ajouter aux contrôles effectués habituellement par les gardes-frontières.

Alors que le trafic aérien reprend bien en France et en Europe, comment va se passer l'été dans les aéroports pour les voyageurs qui vont devoir se plier aux contrôles sanitaires, en plus des contrôles habituels effectués aux frontières. Parallèlement à l'IATA (Association internationale de Transport aérien), du PDG du groupe ADP, Augustin de Romanet, qui prévoit à Paris une "apocalypse" due au rallongement des temps d'attentes, l'UAF (Union des Aéroports Français) qui a déjà alerté les pouvoirs publics sur ce sujet, tire à nouveau le signal d'alarme. "Les aéroports français, comme l'ensemble des acteurs du transport aérien, mettent tout en oeuvre pour que la reprise d'activité s'effectue dans les meilleures conditions et pour offrir aux voyageurs la meilleure qualité d'accueil et de service possible dans le contexte actuel de pandémie. Ils s'alarment néanmoins que l'allongement des délais d'attente des voyageurs imputables aux contrôles sanitaires qui viennent s'ajouter aux contrôles effectués habituellement par les gardes-frontières. Ils entendent donc, en lien avec les autorités responsables de ces contrôles, éviter des temps d'attente qui pourraient devenir critiques à la reprise de l'activité", explique l'UAF dans un communiqué du 1er juillet. "Si l'UAF comprend la nécessité de contrôles sanitaires et frontières adéquats, elle demande néanmoins des contrôles simplifiées et efficaces". 

Des mesures pour fluidifier les flux passagers

L'UAF propose ainsi une série de mesures qui permettraient la fluidification des passages aux frontières aériennes de la France et un traitement des vols dans des délais raisonnables. Pour les contrôles d'immigration : retour aux contrôles ciblés des vols Schengen sur l'ensemble des aéroports français, réouverture des sas de contrôle frontière automatisé (sas PARAFE), renforcement des effectifs des gardes-frontières. Pour les contrôles sanitaires : renforcement de l'information des voyageurs sur les exigences sanitaires requises par les pays de destination et sur les conditions de leurs déplacements, réduction des contrôles sanitaires aux arrivées, à l'exception des passagers en provenance des pays rouges, dès lors que les passagers ont déjà été contrôlés au départ, simplification et harmonisation des contrôles ainsi que numérisation des documents exigibles. 

Des temps d'attente qui pourraient grimper à 2h30

"Si rien n'est fait, et en l'état actuel des choses, les temps d'attente pourraient atteindre 2h30 voire plus, aux pointes d'activité, sur certains aéroports français. Afin d'éviter une dégradation des conditions d'accueil des voyageurs dans nos aéroports, chacun doit prendre sa part", précise Thomas Juin, président de l'UAF (Union des aéroports français). 

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription