5
Défense
Contre-Guérilla : Le TAV, digne successeur de l'OV-10 Bronco ?
Contre-Guérilla : Le TAV, digne successeur de l'OV-10 Bronco ?

| Yannick Genty-Boudry 359 mots

Contre-Guérilla : Le TAV, digne successeur de l'OV-10 Bronco ?

Appareils multi-rôles, les TAV et Branta proposeront des solutions technologiques modernes pour une conception rustique qui a déjà fait ses preuves sur les théâtres les plus "abrasifs"

Couteau Suisse 

La société Canadienne Icarus Aerospace vient de dévoiler son TAV (Tactical Air Vehicle) WASP qui présente une similitude frappante avec l’OV-10 Bronco, appareil de lutte antiguérilla qui sert toujours aux Philippines, notamment à Marawi contre l’Etat Islamique. Cet avion tactique offrirait 90% des missions d’un chasseur pour seulement 15% de son coût d’achat et d’emploi. Cet appareil polyvalent, configurable selon les besoins, pourrait remplir une large gamme de missions : CAS, COIN, FAC, C-SAR, ISR, EW, COM/TEL, SIGINT, MEDEVAC, ASW.

TAV et BRANCA 

Le WASP TAV aura une masse maximale au décollage de 9 500 kilos, une envergure de 15,5 mètres et une longueur de 15,85 mètres. Il sera propulsé par deux turbopropulseurs de 1 700 ch, pour une vitesse de pointe de 666 km/h.  Optionnellement piloté et ravitaillable automatiquement, ce STOL (Short Take-Off and Landing) dispose de 11 points d’ancrages externes pour 3600 kilos de charges utiles. Fonctionnant dans des conditions dégradées et disposant en option d’un radar AESA (Osprey) et de deux boules optroniques EO/IR (Wescam et Raytheon ... comme les U-27A de l'USSOCOM déployés en BSS), le TAV peut voler en formation autonome (SWARM). Icarus propose aussi le WASP Branta, grand frère du TAV qui en reprend le design pour une envergure accrue à 30 mètres lui permettant une autonomie supérieure avec 30 heures sans ravitaillement, pour un plafond de 17 000 mètres. Aucune date concernant les vols d'essai de ces deux appareils n’a été révélée.

Un marché lucratif 

En utilisant le design éprouvé du Bronco et en lui ajoutant les derniers armements et technologies embarqués, Icarus se place de facto comme un concurrent très sérieux des A-29 Super Tucano, AT-802, AT-6 et autres TAI Hurkus-C. Le pari de la société Canadienne est de considérer que ces aéronefs seront les principaux avions de combat des futures flottes d’Asie du Sud-Est et d’Afrique. Si ce type d’appareil peut épisodiquement intéresser les armées occidentales avec ses capacités de vols autonomes, son vrai cœur de marché se situe auprès des pays faisant face à des groupes rebelles/terroristes très mobiles et furtifs. Son extrême polyvalence et ses coûts maîtrisés pourraient séduire nombre de forces aériennes disposant de moyens réduits.

Un OV-10 Bronco des Marines.jpg
Un OV-10 Bronco des Marines.jpg ©
Un OV-10 Bronco des Marines.jpg

Répondre à () :


Captcha
CHARLES FALCON | 05/05/2021 21:56

Peu coûteux, dronisable et disposant de deux moteurs, gage de résilience, cet appareil semble bien séduisant sur le papier.

Guerrero's | 06/05/2021 13:17

Ça coûte combien ???

P Taquet | 06/05/2021 13:42

Une vitesse de pointe de plus de 400 noeuds me semble bien optimiste... marketing quand tu nous tiens !

BOUGRARA KHALED | 10/05/2021 14:31

La question qui se pose, peut il rivalisé avec les autres aéronefs déjà présents dans ce segment, il faudrait vraiment que ce TAV ramène une plus value opérationnelle ainsi qu'un rapport qualité prix indéniable pour espérer conquérir des parts de marché à l'export, alors wait and see

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription