1
Défense
Canada : le F-35 critiqué
Canada : le F-35 critiqué
© Archive/Lockheed Martin

| George de Bonadona

Canada : le F-35 critiqué

Le chef du Parti Libéral canadien, Justin Trudeau, a vivement critiqué le choix du F-35 comme futur avion des forces aériennes canadiennes. Lors d'un déplacement à Halifax, le candidat aux élections fédérales a estimé que le gouvernement sauvera "des dizaines de milliards" de dollars en portant son choix sur des avions moins onéreux, ce qu'il s'est engagé à faire s'il est élu.

L'avion a été sélectionné par le gouvernement de l'actuel Premier Ministre, Stephen Harper. Le contrat s'élève officiellement à 25 milliards de dollars pour l'achat de soixante-cinq appareils. Cet achat est très controversé au Canada. En 2012, un rapport du vérificateur général a accusé le gouvernement d'avoir mal évalué le coût des avions et manqué de transparence, et ce, à tous les niveaux.

Au cours de son intervention, Justin Trudeau a annoncé que les milliards économisés permettront d'accroitre et d'accélérer le renouvellement de la Marine royale canadienne. "Nos engagements nous permettront de nous assurer que la Marine royale canadienne est en mesure de fonctionner comme une flotte de haute mer à long terme. En choisissant de remplacer les CF-18 actuels par des aéronefs plus abordables que les F-35, nous pourrons garantir la livraison des approvisionnements actuels à la marine."

La remise en cause du F-35 a de quoi alimenter le rêve canadien de Dassault

Le discours tenu à Halifax a permis à M. Trudeau de détailler sa stratégie pour les Forces armées canadiennes. Il a également évoqué la possibilité d'un pont aérien pour amener des réfugiés syriens au Canada.

Les élections se tiendront le 19 octobre 2015.

 

 

Répondre à () :


Captcha
Ysgawin.HADDAD | 24/09/2015 14:07

Rafale... ou Thyphoon ? Même si je reste un immense fan du premier, je crains que le second ne corresponde mieux aux besoins canadiens. Après, il reste à voir le côté politique...

| | Connexion | Inscription