0
Défense

Bruxelles espère maintenir ses résultats

AÉROPORTS MALgré Les ATTeNTATs, Les FoNdAMeNTAux de L'AéÉROPORT de BruxeLLes resTeNT soLides.

O pération confiance pour l'aéroport de Bruxelles. trois mois après les attentats qui l'ont frappé, l'aéroport a récupéré l'ensemble de ses infrastructures et son directeur général,Arnaud Feyts,fait feu de tout bois en vue de redresser l'image de son aéroport, surtout auprès des voyageurs étrangers. Et il ne manque pas d'arguments, tant l'année 2015 a montré des signes de bonne santé. « Les fondements de l'entreprise sont solides, explique le directeur général, et malgré les attentats, notre potentiel reste intact. » Et Arnaud Feyts d'égrener les chiffres 2015,une année record pour l'aéroport de Bruxelles. Avec 23,5 millions de passagers (+ 7 %), Bruxelles se hisse ainsi à la 16e place des aéroports européens, deux places de mieux qu'un an plus tôt et cinq places de mieux qu'en 2013.Une croissance d'autant plus intéressante qu'elle concerne tous les segments : moyen-courrier, longcourrier,low cost et charter.Le nombre de passagers en transfert augmente cependant plus rapidement (14 %) que le nombre de passagers locaux. « Le hub de Star Alliance tire la croissance, explique Arnaud Feyts. Mais le potentiel local reste important. Il faut réaliser que notre zone de chalandise est bien supérieure à celle d'aéroports comme Zurich et Francfort. » UnE croissancE rEnTablE aUssi. Car, parallèlement à la croissance du nombre de passagers, le nombre de vols a fortement diminué (27 % entre 2000 et 2015) et le nombre de passagers par vol est passé de 77 à 114 en raison notamment de la croissance du trafic long-courrier.Bruxelles a ainsi enregistré en 2015 l'arrivée d'All Nippon Airways et l'ouverture d'Accra,Tokyo ETTORONTO. Le cargo fut aussi à la fête en 2015 avec une croissance remarquable de 8 % et l'arrivée de quatre nouvelles compagnies (dont Etihad et Emirates), dans un marché du fret globalement à la peine.

Cette croissance de tous les marchés, couplée à un fort développement des revenus non aéronautiques, a évidemment un impact important sur les finances de l'aéroport luimême : le chiffre d'affaires a ainsi atteint 520 M€ (+ 7 %) et le résultat 70 M€ (+ 23 %).

obJEcTiF sTabilisaTion En 2015.Une année 2015 record qui sera suivie d'une annus horribilis? Pas forcément. « Sur un plan émotionnel, nous avons vécu le pire, explique Arnaud Feyts. Mais nos infrastructures sont rétablies et le niveau de trafic du cargo est déjà de retour. Le trafic en soute d'avion passagers reste en deçà, mais le "tout cargo" est en croissance,de même que le courrier.La situation s'améliore aussi au niveau du trafic passagers. Après une chute de 29,1 % en mars et de 46,5 % en avril, le recul n'a été que de 8,4 % en mai. Et l'écart se réduit encore de semaine en semaine. Les passagers en transfert sont déjà de retour (+ 18 % par rapport à mai 2015), alors que les passagers locaux en partance marquent encore le pas. » Pour les cinq premiers mois de l'année, une chute de 15,6 % du nombre de passagers a été enregistrée et le résultat de l'année devrait osciller entre 21 et 23 millions, soit une année de croissance perdue. Et sur un plan économique, les pertes restent estimées de 75 à 100 M€, même si une évaluation définitive doit encore prendre en compte le niveau d'intervention des assurances. Mais il n'y a pas là de quoi remettre en cause l'ambitieux plan d'investissements lancé en 2012.Tout au plus un léger report est-il envisagé,notamment pour tenir compte des nouvelles contraintes sécuritaires. Déjà, la sécurité est le premier poste (après le personnel) de coûts de l'aéroport et un investissement de 25 M€ est prévu entre 2014 et 2017. Ce à quoi s'ajoutera peut-être un dispositif de contrôle préliminaire des passagers avant d'entrer dans l'aérogare. Cette opération est aujourd'hui assurée dans des tentes provisoires.

« Nous travaillons aussi activement à l'amélioration de l'expérience passagers, explique Arnaud Feyts. Nous étudions notamment un nouveau concept d'organisation de notre hall de départ, pour évoluer vers un endroit plus convivial, plus dans un esprit "lounge". Nous aurons notre concept pour la fin de cette année, que nous pourrons ensuite implémenter. » L'aéroport contribuera par ailleurs activement à redorer l'image de la Belgique en participant aux campagnes prévues par le gouvernement belge à ce sujet.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription