0
Bourget 2015
Bourget 2015 : STS rachète Altariva Figeac
Bourget 2015 : STS rachète Altariva Figeac
© Agnès Baritou d'Armagnac

| Agnès Baritou d'Armagnac

Bourget 2015 : STS rachète Altariva Figeac

Altariva Figeac devient Technic Services Industrie et déménage dans une nouvelle usine à Capdenac, plus proche de STS. Point commun : les deux PME sont des entreprises adaptées.

Cela faisait déjà quelque temps que STS cherchait à réaliser une opération de croissance externe. La société située à Decazeville en Aveyron, spécialisée dans les composites, la peinture, le montage et l’assemblage, a signé le 16 juin au salon du Bourget le rachat officiel d’un des trois sites d’Altariva (270 salariés, 13 millions d’euros de CA), dont l’actionnaire à 100 % est l’association YMCA. Leur point commun ? Les deux entreprises sont adaptées : 80 % des 100 salariés de STS sont en situation de handicap, proportion qui grimpe à 94 % pour Altariva Figeac (50 salariés).

« Altariva Figeac n’a jamais réussi à être un site rentable, confie Patrick Delacroix, directeur général d’YMCA qui a racheté l’entreprise experte en mécanique il y a une quinzaine d’années. Cela fait deux ans que nous réfléchissons à une cession. Le choix de STS a été une évidence, nous partageons la même éthique par rapport aux personnes en situation de handicap. »

Pour STS, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 37 % en 2014 pour atteindre 5,2 millions d’euros, ce rachat lui donne l’opportunité d’intégrer des compétences qu’elle n’avait pas en interne, en usinage. « Nous pourrons proposer dès lors une gamme plus large de produits, sur une technicité petite à très haute », se félicite Stephan Mazars, directeur général de STS. Comptant dans son portefeuille clientèle Ratier Figeac, Liebherr, Technofan ou Goodrich, la société aveyronnaise est également intéressée par Figeac Aero, pour qui travaille Altariva Figeac – mais pas STS…

Ce rachat aura des conséquences pour le personnel d’Altariva Figeac qui déménagera dans quelques mois dans une usine de 3 400 m² que STS est en train d’acquérir à Capdenac, son site actuel n’étant pas suffisamment aux normes. Coût de l’opération : quelque 500 000 euros. Altariva Figeac, qui s’appellera au 1er juillet Technic Services Industrie, aura comme directeur un ancien membre de la CCI du Lot, Claude Joulie.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription