0
Bourget 2015
Bourget 2015 : Premier bilan pour le Caïman Terre en Afrique
Bourget 2015 : Premier bilan pour le Caïman Terre en Afrique
© NHI

| ehuberdeau

Bourget 2015 : Premier bilan pour le Caïman Terre en Afrique

Voilà près de huit mois que deux NH90 TTH Caïman de l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) sont déployés au Mali dans le cadre de l'opération Barkhane. Pour célébrer la réussite de ce premier déploiement sous les couleurs françaises, ainsi que la livraison du quinzième NH90 TTH de l'armée de Terre, NHIndustries a organisé une cérémonie à l'occasion du Salon du Bourget.

Le président de NHIndustries, Vincent Dubrule a souligné que la réussite de ce déploiement était due à un véritable travail d'équipe entre les différents industriels du consortium NHI, l'armée de Terre et la Direction Génerale de l'Armement (DGA).

La cérémonie a eu lieu en présence du général de la Motte, commandant l'ALAT et de militaires ayant participé à ce premier déploiement. Le général de La Motte à également insisté sur la dynamique collective ayant rendu ce déploiement possible. Il a aussi rappelé sa volonté de voir un ou deux autres NH90 être déployés prochainement en Afrique.

Du côté des équipages on se satisfait grandement de ce premier déploiement. Par rapport aux machines plus anciennes, le Caïman va plus vite et plus loin. Sa capacité d'emport est bien supérieure. A titre d'exemple, le Caïman peut rester en vol pendant quatre heures contre environ 2h20 pour le Puma.

Les équipages apprécient également la vivacité du Caïman et estiment que ses senseurs apportent une vraie plus value en terme de connaissance de la situation tactique et d'anticipation. La disponibilité des machines a également été jugée très bonne.

Sur le terrain, difficile de faire ressortir un type de mission. Le Caïman participe à des opérations très variées : « search and destroy », transport de personnel, missions logistiques ou encore collaboration avec les forces spéciales. Les Caïman travaillent vraiment au profit de tout le monde.

Le déploiement au Mali a souligné une nouvelle fois la complémentarité entre le NH90 et le Tigre, les deux appareils et leurs équipages « parlent le même langage ». 

Pour leur autoprotection, les Caïman sont systématiquement équipés d'une mitrailleuse qui est montée sur la porte de l'appareil. Jusqu'à présent les équipages n'ont pas eu à utiliser leurs systèmes d'autoprotection dans le cadre de l'opération Barkhane.

Les opérationnels sont unanimes à souligner les qualités du NH90. Tous s'accordent également à dire que le potentiel de la machine peut encore être optimisé et qu'a terme les équipages qui n'ont connu que le Caïman sauront en tirer toujours plus.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription