0
Industrie
Boeing NMA : Safran se prépare au cas où
Boeing NMA : Safran se prépare au cas où
© Safran

| yann cochennec

Boeing NMA : Safran se prépare au cas où

Safran, via CFM sa filiale conjointe avec General Electric, proposera un nouveau moteur plus puissant et reprenant l'architecture du CFM Leap si Boeing décide de lancer son NMA.

Safran sera logiquement sur les rangs si Boeing décide de lancer son NMA pour "New Middlemarket Aircraft". En déplacement au Mexique pour inaugurer la troisième usine dédiée aux aubes en composites du CFM Leap, Philippe Petitcolin, directeur général du groupe Safran, en a profité pour pousser une pointe à Seattle chez Boeing et en savoir un peu plus sur les intentions du constructeur sur ce projet NMA. "La date d'entrée en service commercial visée est 2025 si Boeing décide de le lancer", a indiqué le directeur général du groupe Safran lors de la présentation des résultats pour l'année 2017. Un calendrier en ligne avec celui d'ores et déjà annoncé par Boeing dès 2009, confirmant que derrière le NMA se cachent en fait les successeurs des 737 NG et 737 MAX. "Le moteur que nous proposerons reprendra l'architecture du CFM Leap mais sera plus gros puisque la fourchette de puissance visée est de 40 000 à 45 000 lbs (livres/ndlr)", a indiqué Philippe Petitcolin qui a précisé que le futur moteur reprendra aussi toutes les technologies développées entre 2012 et 2016. La fourchette de poussée de l'actuelle famille CFM Leap s'établit dans les 30 000 à 35 000 livres.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription