0
Industrie
Aurora veut se passer des gouvernes classiques
Aurora veut se passer des gouvernes classiques
© Aurora Flight Sciences

| Antony Angrand

Aurora veut se passer des gouvernes classiques

Remplacer les surfaces classiques de contrôle de vol d'un aéronef, c'est ce que vise Aurora Flight Sciences au travers d'un contrat sponsorisé par la Darpa. But de la manœuvre : développer les outils et la technologie pour inclure ce nouveau type de contrôle de l'appareil dès la conception primaire d'un aéronef et construire un démonstrateur technologique.

Un avion expérimental sans gouvernes classiques 

Aurora Flight Sciences, une filiale de boeing, cherche à développer un avion expérimental dans le cadre d’un nouveau contrat de la Darpa (defense Advanced Research Projects Agency, Agence pour les projets de recherche avancée de défense). Cet avion expérimental vise à démontrer la possibilité de se servir de l'Active Flow Control (AFC, contrôle actif des flux d'air) au cours de la conception primaire d'un aéronef. 

Développer outils et technologies pour le futur 

Dans le cadre du programme Control of Revolutionary Aircraft with Novel Effectors (CRANE, contrôle d'un aéronef révolutionnaire avec effecteurs innovants) de la DARPA, Aurora est sous contrat pour la phase 0 en partenariat avec Boeing et l’Université de l’Arizona. L’équipe développera des outils et des technologies pour intégrer l'AFC dans les premières étapes de la conception de l’avion pour démontrer plus tard leurs capacités sur un aéronef expérimental. 

Modifier l'écoulement pour contrôler l'appareil 

En clair, il s'agit de se débarrasser des ailerons, de l'empennage ainsi que des volets, de toutes les gouvernes traditionnelles par des actuateurs ou effecteurs, qui modifieront l’écoulement aérodynamique de l’avion par des actionneurs mécaniques, ou par éjection ou aspiration de l'air sur une aile, un fuselage, une entrée d'air ou une tuyère. Les bénéfices seraient multiples : d'abord sur le plan de la conception et de la construction de l'appareil, qui s'en trouveraient simplifiées. Mais également sur le plan aérodynamique, laquelle verrait très probablement sa finesse croître et en conséquence sa consommation de carburant diminuer. Enfin, un tel système verrait la fin des commandes de vol complexes et lourdes avec renvois, systèmes électro-hydrauliques nécessitant un savoir-faire et des circuits spécifiques, redondants. Celles-ci seraient remplacées par des systèmes légers, sans pièces en mouvement.  

Au cours de la phase 0, Aurora étudiera pendant un an les conceptions compatibles avec l’AFC dans plusieurs domaines de mission afin d’identifier un concept de démonstrateur sur base d'un avion expérimental. La phase 1 suivra avec la conception préliminaire de ce même démonstrateur technologique.

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription