0
Aviation Civile
ATR table sur un marché mondial de 3000 turbopropulseurs
ATR table sur un marché mondial de 3000 turbopropulseurs
© ATR

| yann cochennec

ATR table sur un marché mondial de 3000 turbopropulseurs

Les dernières prévisions de marché d'ATR sur la période 2018-2037 évaluent les besoins de la demande mondiale en turbopropulseurs à 3000 appareils neufs auxquels s'ajoutent 460 avions en version cargo.

Fort d'une position dominante sur le segment des turbopropulseurs, le constructeur franco-italien ATR compte bien la conserver sur un marché mondial dont les besoins sont estimés à 3 000 appareils sur les vingt prochaines années. Les prévisionnistes d'ATR, s'appuyant sur une croissance moyenne du trafic de 4,5% sur la période 2018-2037, estiment en effet que 1 800 turbopropulseurs seront nécessaires pour face à cette croissance. Les besoins en remplacement portent sur 1 120 autres appareils. S'ajoutent 460 avions en version fret. Selon ATR, les besoins seront essentiellement portés par la Chine, l'Inde, l'Asie du Sud-Ouest et le Brésil.

Avec une évolution de la flotte puisque les appareils d'une capacité de 3 tonnes d'emport, de type Saab 340 ou Shorts, disparaîtront au profit des avions de plus grande capacité (8 tonnes) de type ATR 72-600. Les avions de 8 tonnes d'emport devraient être au nombre de 420 unités à l'horizon 2037 contre seulement 122 actuellement. Même, les avions de capacité intermédiaire (5 tonnes) de type ATR 42-500 n'échapperont à cette tendance puisque leur nombre sera divisé par deux, passant de 87 en 2018 à 40 en 2037. Comme pour les turbopropulseurs cargos, les modèles passagers de la plus grande capacité, 61 à 90 sièges, représenteront l'essentiel de la demande, soit près de 80 % ou 2 390 appareils. Un marché que se disputent l'ATR 72-600 et le Bombardier Q400. Sur les 20 % restants, ATR est en situation de monopole puisque le constructeur franco-italien est le seul à proposer un avion de 50 places, l'ATR 42-500.

Autre point commun aux versions cargo et passagers, l'Asie sera la locomotive avec 43 % de la demande, suivie par l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient (31 %), puis les Amériques (26 %). Les prévisionnistes d'ATR évaluent les besoins de la Chine à 300 turbopropulseurs, ceux de l'Inde à 260 avions. Le reste de l'Asie aura besoin de 740 appareils. L'Europe (Europe centrale et Russie non incluses) et l'Amérique du Nord représenteront ensemble une demande pour 700 turbopropulseurs.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription