1
Drones
Armée de Terre : livraison des trois premiers SMDR
Armée de Terre : livraison des trois premiers SMDR
© Armée de Terre

| BOQUET Justine

Armée de Terre : livraison des trois premiers SMDR

La DGA a validé la livraison à l'armée de Terre des trois premiers systèmes de mini-drones de reconnaissance.

Systèmes de mini-drones de reconnaissance.

La DGA a annoncé le 16 juin la livraison à l'Armée de Terre des trois premiers systèmes de mini-drones de reconnaissance ou SMDR. « Conformément à la Loi de programmation militaire 2019-2025, 10 autres systèmes de mini-drones de reconnaissance doivent être livrés d'ici fin 2020 », précise la direction générale de l'armement. Ces drones, tant attendus par l'Armée de Terre, permettront ainsi de moderniser la flotte de drones et de renforcer les capacités de détection, de reconnaissance et d'identification des forces déployées en opérations. Le premier déploiement opérationnel du système est attendu pour la fin de l'année 2020.
 

Acceptation.

Avant d'être remis à l'armée de Terre, la DGA a procédé à des « opérations de vérification menées sur le site d’Élancourt de Thales et sur le site de DGA Techniques terrestres », rapporte ainsi le Ministère des Armées. Remis à la STAT (section technique de l'armée de terre), qui sera en charge des expérimentations opérationnelles, le SMDR viendra remplacer le DRAC, dont l'entrée en service remonte désormais à 2008. Les systèmes de mini-drones de reconnaissance « seront mis en œuvre par les sections mini-drones des batteries d'acquisition et de surveillance des régiments d'artillerie et par le 61e régiment d'artillerie », détaille ainsi la DGA.


 

Caractéristiques.

Bien plus performant que le DRAC, le SMDR dispose d'une autonomie de 2h30 pour une portée de 30 km, « grâce à sa liaison de données issue de l'étude amont ELSA », rapporte la DGA. Chaque système SMDR s'articule alors autour de trois drones Spy'Ranger et d'une station sol. Si le programme avait pris du retard par rapport au calendrier initial des livraisons, il est désormais estimé que l'Armée de Terre sera dotée en 2021 de 35 systèmes. « Notre stratégie prévoit le renforcement de fonctions clés comme le renseignement, ces drones en sont une des incarnations. Agiles, efficaces et faciles à utiliser, leur arrivée dans nos forces armées est une excellente nouvelle et une traduction supplémentaire des efforts de remontée en puissance de nos armées dans le cadre de la Loi de programmation militaire. Fabriqués en France par l’entreprise Thales » a par ailleurs salué Florence Parly. 


 

Retrouvez dans le numéro 2691 d'Air&Cosmos, paru le 5 juin, un dossier spécial consacré aux drones de l'Armée de Terre.

Répondre à () :


Captcha
patrico delmondo | 17/06/2020 11:32

Ah tres bel outils de surveillance pour nos militaires de Armé Terre ! Il vont pouvoir ce projeter un oeu plus loin . Mais encore un effort ! il leurs faut un drone MALE figther ! Tous configurations terrains ! Ĺà ce sera encore mieux !

| | Connexion | Inscription