2
Défense
Armée de l'Air : la grande mue de la BA709
Armée de l'Air : la grande mue de la BA709
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy 380 mots

Armée de l'Air : la grande mue de la BA709

Base-école dotée d’un avion en fin de vie en 2017, la BA709 de Châteaubernard se transforme à vitesse accélérée, avec la modernisation de la formation initiale des pilotes amenée par le Pilatus PC-21, et la consolidation du pôle drones Reaper.

Deux tiers des Pilatus PC-21 rachetés

La formation compte 17 Pilatus PC-21 loués avec option d’achat, en 2018. « On a racheté les deux tiers des avions au fur et à mesure des possibilités financières », a dévoilé le commandant de la Base Aérienne 709, le colonel Nicolas Lyautey. Jeune pilote il y a 20 ans, il se formait pendant 36 mois et sur cinq sites différents, avant de rejoindre son escadron de Jaguar. La réforme de la formation initiale des pilotes (et navigateurs) de chasse permet de la réduire à 26 mois sur deux sites. Un premier bilan tangible (en attendant les gains financiers), permis par le Pilatus PC-21, mais aussi le système de simulation bâti autour de l'avion. Puisque 40 % des heures des stagiaires sont faites sur simulateurs.

9 Pilatus PC-21 de plus

La DGA vient de notifier le contrat Mentor 1, qui portera sur 9 Pilatus PC-21 supplémentaires, afin de couvrir la phase IV, autrefois réalisée par les Alpha Jet de Tours. Mentor 2 permettra de remplacer les Cirrus et Grob 120. Le colonel Lyautey estime que le sujet pourrait être traité par la prochaine LPM, mais ce n’est pour l’instant qu’un « projet ».

Pôle drones Reaper au complet

Le pôle drones, incarné par les General Atomics Reaper de la 33e escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque est désormais au complet, avec 4 systèmes soit 12 drones (dont un loué au dollar symbolique), six Block 1 et six Block 5. Le commandant de base annonce une capacité armement sur Block 5 « cet été », limitée pour l’instant à la GBU-12. Le modèle prévu par le ministère des Armées prévoyait 8 systèmes MALE à l’horizon 2030 : ce sera difficile en l’état, vu les retards accumulés sur le MALE européen, qui n’a toujours pas de contrat de série. 

Pas de MALE avant 2029

Sur la BA709, il n’est pas attendu avant… 2029. Soit quatre ans après la date envisagée à l’origine quand le format 2030 avait été déterminé. Le drone General Atomics Reaper va tirer la BA709 vers le haut, représentant l’essentiel des 300 personnels attendus en renfort dans les années à venir (mais aussi des pilotes en plus à former pour l’aviation de chasse et des fusiliers commandos pour sécuriser le site), et 130 millions euros qui seront investis dans l’infrastructure.

Répondre à () :


Captcha
Pouilly | 18/06/2021 12:48

Sujet très intéressant

Papidemontélo | 25/06/2021 00:55

Personnellement je pense que si la Suisse n'achète pas le Rafale, il serait étonnant que notre pays commande plus de PC-21 !

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription