0
Défense
Arctic Challenge : exercice de grande ampleur
Arctic Challenge : exercice de grande ampleur
© Ministère des Armées - Armée de l'air

| BOQUET Justine

Arctic Challenge : exercice de grande ampleur

Du 19 mai au 2 juin, la Finlande organise la nouvelle édition de l'exercice Arctic Challenge. Il regroupe 11 nations, dont 10 européennes.

Parmi les Etats participants, on trouve les trois pays scandinaves, qui organisent à tour de rôle l'exercice. Une base aérienne est mobilisée dans chacun des pays : Rovaniemi pour la Finlande, Lulea pour la Suède et Bodo pour la Norvège. Les autres participants sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, la Belgique, la Suisse, le Canada et les Pays-Bas. Des représentants de l'OTAN sont également sur place.

Les moyens déployés par chaque force aérienne sont variables. La Norvège met à disposition pour cet exercice huit F-16 MLU, deux Diamond DA-20 et un C-130. La Royal Air Force a déployé sept Tornado à Bodo. La belgique a mobilisé cinq avions de combat F-16, l'Allemagne un A310 MRTT, le Canada un C-130T et la Suisse huit F/A-18C/D Hornet. L'US Air Force de son côté a envoyé douze F-15 et 2 KC-135. La Suède participe avec 26 JAS-39 C/D Gripen, un C130 et un S-100B. La Finlande mobilise douze F/A-18C/D Hornet, un C-295M, un PC-12 et trois NH90.

L'armée de l'air française, de son côté, a principalement mobilisé ses avions de chasse. Quatre Mirage 2000-5F, deux Mirage 2000 C et trois Rafale C/B ont ainsi rejoint les bases aériennes de l'Arctic Challenge.

L'objectif de cet exercice est bien évidemment de renforcer l'interopérabilité des forces. Il s'agit également d'une démonstration de puissance face aux tensions avec la Russie.

L'Arctic Challenge mobilise, en plus des aéronefs, les équipages et mécaniciens des escadrons. Les personnels des différentes composantes aériennes pourront s'entraîner conjointement et se préparer pour des opérations éventuelles.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription