0
transport aérien
American Airlines et Qatar Airways se sont rabibochés
American Airlines et Qatar Airways se sont rabibochés
© Qatar Airways

| HEGUY Jean-Baptiste

American Airlines et Qatar Airways se sont rabibochés

Les deux compagnies viennent d’annoncer la conclusion d’un partenariat stratégique qui clôt deux ans de querelles après la suspension d’un précédent partage de codes en juillet 2017.

Le ciel s’est fortement éclairci entre American Airlines et Qatar Airways. Les deux transporteurs ont annoncé le 25 février avoir finalisé un partenariat stratégique à grande échelle et un partage de codes. Ce dernier va permettre aux passagers de Qatar Airways d’emprunter les vols domestiques American Airlines au départ de Boston, Dallas, Chicago, Los Angeles, Miami, New York et Philadelphie, ainsi que les vols internationaux American Airlines depuis et vers l’Europe, les Caraïbes, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud. Inversement, les passagers d’American Airlines, auront la possibilité de réserver tous les vols Qatar Airways entre le Qatar et les Etats-Unis, et vers des destinations du Moyen-Orient, l’Afrique de l’Est, l’Asie du Sud, l’Océan indien, et l’Asie du Sud-est. A la suite de la réactivation de ce partage de codes, les deux compagnies aériennes vont également explorer la possibilité pour American Airlines d’opérer de vols entre les Etats-Unis et le Qatar, ainsi que plusieurs initiatives commerciales et opérationnelles communes pour renforcer ce partenariat renouvelé. 

« Nous avons tourné la page sur nos différents passés et sommes très enthousiastes à l’idée de travailler en étroite collaboration avec American Airlines pour construire un partenariat leader dans le monde, à destination de tous nos passagers », a déclaré Akbar Al Baker, PDG du groupe Qatar Airways. Une toute autre ambiance donc que celle qui avait suivi en juillet 2017 la rupture d’un précédent partage de codes avec Qatar Airways et Etihad Airways par American Airlines, en raison d’une querelle sur des subventions publiques supposément perçues par les deux compagnies aériennes du Golfe. Cette rupture brutale était intervenue moins d’un mois après que Qatar Airways ait annoncé son intention d’acquérir environ 10% du capital de la compagnie américaine. Cette guéguerre avait relancé les états d’âme de Qatar Airways qui avait de nouveau agité la menace de quitter l’alliance Oneworld. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription