advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Industrie
Airbus Helicopters travaille sur des multicoptères à propulsion électrique
Airbus Helicopters travaille sur des multicoptères à propulsion électrique
© Airbus Group

| yann cochennec

Airbus Helicopters travaille sur des multicoptères à propulsion électrique

Révolutionner le transport urbain en y insérant des aéronefs autonomes dans l'espace aérien urbain : c'est la problématique à laquelle travaille d'arrache-pied une équipe d'Airbus Helicopters et les "petits génies" d'A3, le pôle d'innovation récemment créé par Airbus Group dans la Silicon Valley, révèle le dernier numéro "Forum" du groupe européen.

Ces derniers, sous la houlette de Rodin Lyasoff, planchent sur le projet "Vahana", une plate-forme volante de transport de passagers individuels et de fret. Des essais en vol d'un prototype sont même prévus pour fin 2017. "Blade Runner", ce n'est pas forcément pour tout de suite mais il est sûr que l'engorgement du trafic routier dans les mégapoles est d'ores et déjà un enjeu quotidien.

A Sao Paulo, au Brésil, le cumul des embouteillages a battu un nouveau record de 344 km en 2014. De leur côté, les Londoniens passent l'équivalent de 35 journées de travail par an dans les bouchons. La situation est encore plus critique à Manille, Tokyo ou Mumbai. Pour les "cellules grises" d'Airbus Group, la solution se trouve donc dans les airs.

Concernant "Vahana", "les principales briques technologiques nécessaires comme les batteries, les moteurs et l'avionique existent déjà", souligne Rodin Lyasoff. Du côté d'Airbus Helicopters, le travail porte sur un concept de plate-forme de transport de passagers à propulsion électrique. Baptisé CityAirbus, ce véhicule serait mû par de multiples hélices et s'apparenterait à un petit drone.

Un projet qui rappelle le programme de la société chinoise Ehang d'aéronef autonome de transport de passagers ou drone taxi Ehang 184 ou encore le Volocopter développé par la société e-volo et dont le prototype a décollé, il y a quelques mois, avec une personne à bord.

Au début, le CityAirbus serait opéré par un pilote, comme un hélicoptère, afin de permettre une entrée rapide sur le marché. Une fois, la réglementation modifiée, il deviendrait totalement autonome, bénéfiçiant directement du projet Vahana.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription