0
Industrie
Airbus Group toujours aussi solide
Airbus Group toujours aussi solide
© Airbus Group

| yann cochennec

Airbus Group toujours aussi solide

Airbus Group a toujours la forme et les résultats du groupe européen en 2015 sont venus le rappeler. Le chiffre d'affaires a progressé de 6 % par rapport à 2014 pour s'élever à 64,5 Md€. Une croissance toujours tirée par la division Avions commerciaux (+ 8 %) avec des livraisons qui ont porté sur 635 appareils contre 629 en 2014 por un montant de 45,85 Md€. Si le chiffre d'affaires de la division Defence & Space reste stable d'une année sur l'autre, celui de la division Helicopters a réussi à augmenter de 4 % pour s'élever à 6,78 Md€.

La montée en puissance des activités de services a en effet permis à Airbus Helicopters d'effacer la chute de 16 % des livraisons qui ont porté sur 395 appareils en 2015 contre 471 en 2014. Par contre, en terme de prises de commandes, celles d'Airbus Helicopters ont fondu de 33 unités d'une année sur l'autre après prise en compte "de l'annulation de 50 hélicoptères gouvernementaux". Par contre, en valeur, les prises de commandes d'Airbus Helicopters se sont arrondies de 700 M€, progressant de 13 % par rapport à 2014.

La hausse est encore plus forte pour Airbus Defence & Space (+ 18 %), soit 2,2 Md€ de plus, grâce à 14 A330 MRTT supplémentaires et cinq satellites de télécommunications. Pour autant, les progressions de ces deux divisions n'ont pas été suffisantes pour compenser la baisse des prises de commandes de la division Avions commerciaux. Cette dernière a enregistré 1 080 commandes nettes en 2015 contre 1 456 en 2014. Du coup, les prises de commandes globales, toutes activités confondues, ont reculé de 4 % par rapport à 2014 pour s'établir à 159 Md€.

La baisse de régime de la division Avions commerciaux est à relativiser puisque les ventes nettes ont dépassé les 1 000 unités au cours des trois dernières années, se traduisant, au niveau du groupe, par un carnet de commandes record franchissant le cap symbolique des 1 000 Md€ contre 858 Md€ en 2014. Une base commerciale toujours aussi solide qui permet à Airbus Group de maintenir des dépenses en R&D élevées (3,5 Md€ autofinancés) et d'absorber les éléments non récurrents.

Les gains issus de la vente d'une participation de 18,75 % dans Dassault Aviation (748 M€), de la cession d'actifs dans les divisions Défense et Avions commerciaux (90 M€) et d'un réajustement de la provision pour restructuration chez Defense & Space (41 M€) n'ont pas été suffisants pour compenser les effets de change par rapport au dollar (- 635 M€) et la charge liée au programme A400M (- 290 M€). Du coup, le résultat d'exploitation est resté stable par rapport à 2014 mais avec un niveau plus que confortable : 4 Md€.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription