0
Industrie
Airbus affiche 245 livraisons sur 7 mois
Airbus affiche 245 livraisons sur 7 mois
© Airbus

| Yann Cochennec

Airbus affiche 245 livraisons sur 7 mois

Airbus a livré 245 avions sur les sept premiers mois de 2020 contre 458 pour la même période de 2019. L'effet covid-19. Les ventes nettes se maintiennent au dessus des 300 unités.

Moyen-courriers Airbus : 217 livraisons

Le séisme de magnitude 9 qui secoue le transport aérien mondial depuis le premier trimestre 2020 se lit une nouvelle fois dans les livraisons réalisées par Airbus sur les sept premiers mois de cette année. Le constructeur européen a seulement livré 245 avions commerciaux contre 458 sur la même période de 2019. La chute est proportionnellement plus sévère pour les gros-porteurs, conséquence logique de liaisons intercontinentales pratiquement à l'arrêt depuis plusieurs mois maintenant. Airbus a livré 28 long-courriers depuis le début de 2020 (23 A350 et 5 A330 dont deux A330-900) contre 89 sur les sept premiers mois 2019 (60 A350, 24 A330ceo et neo, cinq A380). Le segment moyen-courriers permet d'amortir très légèrement le choc avec 217 livraisons contre 369, un an plus tôt. Airbus est à la peine mais son concurrent Boeing est encore plus mal avec moins de 80 livraisons depuis le début de 2020.

Ventes nettes : mieux qu'en 2019 ?

Idem sur le plan des ventes : Boeing en affiche 59, hors annulations, tandis que Airbus réussit à se maintenir au dessus des 300 ventes nettes. Comparer les ventes réalisées en 2020 et 2019 ne fait pas sens a priori mais il est intéressant de constater que sur les neuf premiers mois de 2019 le constructeur européen n'affichait que 79 ventes après prise en compte de 167 annulations (dont les 40 A350 d'Etihad Airways). L'ironie est que Airbus fait donc mieux qu'en 2019 malgré la secousse créée par la pandémie de coronavirus ou covid-19. Mais, les comparaisons peuvent être trompeuses. Airbus avait fini l'année 2019 sur un total de 768 ventes nettes malgré 363 annulations : les annonces de contrats lors du Salon du Bourget 2019 s'étant concrétisées les mois suivants.

En attendant l'Airbus A321XLR

Des ventes dynamisées par le lancement de l'Airbus A321XLR qui s'affirme plus que jamais comme l'avion de sortie de crise pour le long-courrier avec une capacité adaptée aux actuels flux "maigrelets" sur l'intercontinental pour cause de contraintes sanitaires et une distance franchissable adaptée à une conséquente partie du réseau aérien mondial. Un outil qui s'annonce donc adapté, surtout si la reprise du trafic long-courrier s'annonce plus lente que prévue.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription