0
Aviation Civile
Air Tahiti Nui travaille sur sa transformation
Air Tahiti Nui travaille sur sa transformation
© Air Tahiti Nui

| HEGUY Jean-Baptiste

Air Tahiti Nui travaille sur sa transformation

En attendant l'arrivée des Boeing 787-9 pour renouveler sa flotte, la compagnie polynésienne renforce son partenariat avec American Airlines.

En ce début d'année 2017, la compagnie Air Tahiti Nui a finalisé un renforcement de son partage de codes avec American Airlines. A compter de janvier, Air Tahiti Nui met le code TN sur tous les vols American Airlines vers San Francisco, San Diego et Las Vegas. Parallèlement, American Airlines met son code sur les vols d'Air Tahiti Nui entre Paris CDG/Los Angeles/Paris. Parallèlement, entre l'Amérique du Nord et la Polynésie, Air Tahiti Nui met son code sur les vols American Airlines de Los Angeles vers Charlotte, Portland, Philadelphie, Seattle, Portland et Toronto, portant à 22 le nombre de destinations US en partage de codes vers Tahiti. Rappelons que la compagnie dispose aussi d'un partenariat avec Air France mais aussi Air New Zealand vers Auckland, Japan Airlines vers le Japon et Korean Air vers la Corée du Sud. Et qu'elle est en train de discuter un partenariat avec LAN Chile (incluse dans le groupe aérien LATAM, né de la fusion avec TAM Airlines). 

"Mêmes si les comptes ne sont pas encore totalement bouclés, nous sommes très heureux d'annoncer que Air Tahiti Nui est bénéficiaire sur l'année 2016, avec une marge brute d'exploitation de 10%", explique Mathieu Bechonnet, directeur général d'Air Tahiti Nui. "Sur l'année, la compagnie a transporté 490 000 passagers, soit une croissance de 3 à 4%, avec un chiffre d'affaires qui est en augmentation de 1%. Cet écart s'explique par le fait que nous avons réinvesti les économies que nous avons pu faire sur le carburant dans les baisses tarifaires, ce qui a eu un effet sur notre trafic", poursuit-il. 

La prochaine grande étape pour Air Tahiti Nui sera la transformation de la flotte avec l'arrivée progressive des Boeing 787-9 qui vont remplacer les A340-300. "Le premier arrivera en novembre 2018, suivi du second un mois plus tard. Ces deux premiers arrivent en flotte via le loueur ALC (Air Lease Corporation). Les deux autres, que nous aurons en pleine propriété, arriveront six mois plus tard", précise Mathieu Bechonnet. 

Pour l'instant, la compagnie précise que l'IFE choisi serait l'eX3 de Panasonic Avionics, avec le système eXConnect pour la connectivité wi-fi. La configuration des Boeing 787-9 devrait être d'environ 300 sièges, dont 60 en premium (30 en classe affaires et 30 eco premium). Le fournisseur des sièges n'est pas encore communiqué. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription