0
Aviation Civile
ADP et Vinci s'imposent à Santiago du Chili
ADP et Vinci s'imposent à Santiago du Chili
© DR

| Léo Barnier

ADP et Vinci s'imposent à Santiago du Chili

Dans l'aéroportuaire, l'union fait la force. La coalition franco-italienne Nuevo Pudahuel – formée d'Aéroports de Paris (ADP), Vinci Airports et Astaldi – vient de remporter le contrat de concession de l'aéroport international Arturo Merino Benítez de Santiago du Chili. Celui-ci est d'une durée de 20 ans et porte sur la gestion ainsi que le développement de la plateforme. Il prendra effet le 1er octobre prochain, à la fin de la concession actuellement en place.

Selon le ministère des Travaux publics, l'offre franco-italienne était la mieux disante financièrement. Nuevo Pudahuel s'est ainsi engagé à reverser 77,56  % des revenus annuels de la concession au gouvernement. C'est près de 10 points de plus que ces trois concurrents  : le consortium AMB (67,91  %) dont faisait partie l'aéroport de Zürich, les italiens d'Aeropuerto de Santiago (67,53  %) et le groupement chilien de Pudahuel (65,02 %). Le ministère a ajouté que Nuevo Pudahuel avait aussi réalisé le meilleur processus d'évaluation technique.

La taille de l'aéroport international Comodoro Arturo Merino Benítez est relativement petite, comparée aux plateformes géantes brésiliennes. Avec 16,1 millions de passagers, il revendique tout de même la 6e place continentale en terme de trafic. Il offre surtout d'importantes perspectives de croissance. Son nombre de passagers progresse ainsi de «  10 % en moyenne par an sur les vingt dernières années  », selon Augustin de Romanet, P-DG d'ADP. Il le décrit d'ailleurs comme l'un des «  hubs régionaux les plus dynamiques d'Amérique latine.  » L'aéroport peut en effet compter sur le trafic de LAN Airlines, membre du groupe Latam.

D'importants travaux de développement sont ainsi prévus dans le contrat de concession. Nuevo Pudahuel devra mettre en œuvre un plan d’investissements de l'ordre de 700  M€. Il comprend la rénovation et l'extension du terminal actuel et  la construction d'un nouvel terminal de 175  000 m2. Il permettra à l'aéroport de passer d'une capacité théorique de 15 à 30 millions de passagers, avec  la possibilité d'aller jusqu'à 45 millions. Le contrat intègre aussi l'exploitation des parkings et les futurs développements immobiliers.

ADP est le principal acteur du consortium Nuevo Pudahuel avec 45  % des parts. Vinci Airports est juste derrière avec 40  %. Enfin le groupe de construction italien Astaldi ferme la marche avec les 15  % restants.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription