0
Défense
13 militaires français décèdent dans un accident d'hélicoptères
13 militaires français décèdent dans un accident d'hélicoptères
© 5 RHC

| BOQUET Justine

13 militaires français décèdent dans un accident d'hélicoptères

Lundi 25 novembre, 13 militaires français ont perdu la vie au Mali.

Le Ministère des Armées a annoncé le 26 novembre que 13 militaires français engagés dans l'opération Barkhane avaient perdu la vie au cours « d'une opération de combat contre les djihadistes ». Appartenant à l'armée de Terre, ils ont été victimes d'un accident survenu suite à la collision entre deux hélicoptères, un Tigre et un Cougar, ayant eu lieu dans le Liptako malien. « Un abordage entre ces deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l'origine de l'accident », rapporte l'Etat-Major des Armées.

Ces deux hélicoptères avaient été déployés pour faire face à des combattants terroristes et afin de soutenir « une opération d'appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact des groupes armés terroristes », explique l'Etat-Major. Ces derniers, que les membres de la force recherchaient depuis plusieurs jours, avaient été repéré quelques heures avant l'incident. Le dispositif aérien était également composé alors de Mirage 2000.

« Un hélicoptère Cougar, avec à son bord six commandos de montagne et un chef de mission, a alors été engagé pour coordonner l'ensemble des moyens tout en étant en mesure d'intervenir pour assurer ''l'extraction immédiate'' d'un élément au sol », précise le Ministère des Armées. Finalement vers 19h40, le Cougar et le Tigre se sont percutés, entraînant la mort de l'ensemble des personnels à bord. « Une opération de secours et de sécurisation de la zone d'accident est en cours. De nombreux moyens de la force Barkhane sont encore engagés », détaille l'Etat-Major des Armées.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription