Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Technologies Actualité Drones

Zephyr, le pseudo-satellite d'Airbus

Essai en vol du Zephyr 7 en Arizona en 2013 © Airbus DS

Airbus Defence & Space vient d'annoncer le lancement du programme de drone à très haute altitude Zephyr 8 destiné à apporter un complément aussi bien aux satellites qu'aux drones.

 

Ce nouveau concept d'appareil dit « Pseudo-satellite à haute altitude » (HAPS) permettra l'emport de charges utiles pour de nombreux types d'applications, des télécommunications à la surveillance, sur des zones de plusieurs centaines de kilomètres de diamètre.

 

Airbus travaille depuis 2008 sur le concept HAPS et envisage de passer à la phase des essais en 2015 avec un appareil dérivé des technologies du drone solaire Zephyr 7 développé par les équipes britanniques de QinetiQ.

 

Cette activité a été rachétée par Airbus à Qinetiq en mars 2013 et le démonstrateur Zephyr 7 a effectué son premier vol en août.

 

L'appareil détient à ce jour le record d'autonomie pour un plus lourd que l'air, avec un vol de 14 jours sans ravitaillement, soit dix fois plus que tout autre type d'avion. Il a également atteint de très hautes altitudes avec des vols jusqu'à plus de 21,5 km.

 

Afin d'entamer en 2015 des démonstrations en vol de missions opérationnelles avec le Zephyr 8 - dont les caractéristiques n'ont pas été révélées - Airbus a lancé un appel à des partenaires et clients potentiels pour la conception de charges utiles adaptées à ce nouveau concept.

 

Le mois dernier, c'est Thales Alenia Space qui présentait son propre concept de pseudo-satellite avec le dirigeable stratosphérique autonome Stratobus.

 

Les géants de l'Internet, Facebook et Google, qui a racheté le fabricant de drones Titan Aerospace et étudie le concept « Loon » de ballons-relais pout Internet, ont réaffirmé récemment leur intérêt pour les pseudo-satellites.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Nicolas Draber
    le 18/02/16 à 12h17

    "14 jours [...] soit 10 fois plus que tout autre type d'avion". Vous oubliez un peu vite Solar Impulse!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.