Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aéroports Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

Vols US : les contrôles de sûreté renforcés dans les aéroports

Les compagnies ont invité les passagers à venir plus tôt à l'aéroport. © C. Cosmao

A compter de jeudi 26 octobre, les passagers partant sur des vols américains devront répondre à des questionnaires ou des entretiens lors de l'enregistrement, la vérification des documents ou aux portes d'embarquement.

A compter d'aujourd'hui, 26 octobre, les passagers internationaux à destination d'une ville américaine vont devoir encore plus d'armer de patience avant d'embarquer dans leur avion. 

Lufthansa, Emirates, Air France et Norwegian ont confirmé à l'AFP que les autorités américaines leur avaient demandé d'opérer un contrôle plus strict des passagers à destination des aéroports du pays. Ce renforcement fait suite à une note qui avait été émise le 28 juin 2017 par le sénateur John Kelly, Secrétaire d'Etat à la Sécurité intérieure qui avait enjoint les compagnies aériennes internationales de renforcer le contrôle des passagers et des appareils électroniques, d'accroître les contrôles autour des avions et dans les zones d'embarquement, et de déployer de renforcer les brigades canines. Il avait aussi incité les compagnies à développer des postes avancés de contrôle ("pre-clearance"). 

Emirates a ainsi annoncé que les passagers seraient soumis à "des entretiens aux comptoirs d'enregistrement". Il en est de même pour Air France. "En plus du contrôle des appareils électroniques déjà en place, les voyageurs à destination des Etats-Unis pourraient également être soumis à de courts entretiens à l'enregistrement, lors de la vérification de documents ou aux portes d'embarquement", a annoncé Lufthansa. De son côté, la low cost Norwegian, qui opère de nombreux vols vers les Etats-Unis a indiqué qu'elle préviendrait ses passagers par SMS et que les comptoirs d'enregistrement seraient ouverts quatre heures avant le départ du vol.

Comme le rappelle la note du Département à la Sécurité Intérieure, ces nouvelles mesures sont susceptibles de toucher quotidiennement 325 000 passagers, embarquant sur 2 100 vols de 180 compagnies opérant dans 280 aéroports dans le monde. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.