Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Conférences Actualité Espace

Une agence spatiale australienne annoncée à l'IAC

L'Australie, vue de l'espace © NASA

Le 68e Congrès de l'IAF s'est ouvert hier en Australie. Une occasion rêvée pour le gouvernement Turnbull de confirmer la prochaine création d'une agence spatiale nationale.

L'International Astronautical Congress (IAC), le rendez-vous annuel de la Fédération internationale d'astronautique (IAF), de l'Académie internationale d'astronautique (IAA) et de l'Institut international de droit spatial (IISL), se tient du 25 au 29 septembre à Adelaïde, en Australie, accueilli par l'Association de l'industrie spatiale australienne (SIAA). Placé sous la thématique « Débloquer l'imagination, favoriser l'innovation et renforcer la sécurité », il accueille cette année plus de 4 200 délégués (un record), issus de 67 pays. 2 417 présentations sont attendues.

 

Plan stratégique à long terme.

Michaelia Cash, ministre australienne de l'Emploi et de la Condition féminine, a profité de l'ouverture du Congrès pour annoncer la création d'une agence spatiale nationale, 50 ans après l'envoi du premier satellite australien (Wresat 1, le 29 novembre 1967). Sa mission « cruciale » sera de soutenir le développement et l'application des technologies spatiales et de favoriser l'essor de l'industrie domestique. Sa stratégie détaillée sera présentée en mars 2018.

 

Une histoire déjà ancienne.

Parmi les 35 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Australie était, avec l'Islande, le seul à ne pas posséder d'agence spatiale nationale. Néanmoins, elle accueille ou a accueilli plusieurs équipements spatiaux d'envergure, comme la plateforme de lancement de Woomera (entre 1947 et 1967) ou les stations de réception d'Alice Springs, Canberra et New Norcia. L'activité spatiale en Australie représente aujourd'hui entre 9 500 et 1 150 emplois à temps plein, et 1% des 420 Md$ de l'industrie mondiale.

 

Elon Musk, le retour.

L'IAC a notamment débuté par la traditionnelle rencontre des chefs des principales agences spatiales mondiales. Elle se conclura avec l'une des conférences les plus attendues, celle d'Elon Musk, le patron de SpaceX, qui reviendra sur son fameux projet martien, qu'il avait présenté lors de la précédente édition de l'IAC, au Mexique.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.